Les lourds secrets inavouables de cette 4L F4 Sinpar
Numéro de chassis 4L Plaque constructeur losange 4L Rapidement après avoir ramené la 4L chez ma mère j'ai essayé de retracer un peu plus en détails l'historique de cette voiture.
Un bref coup d'œil au numéro de châssis m'a déjà fait comprendre qu'il avait été remplacé car le numéro frappé ne correspondait pas aux plaques constructeur, cela n'avait rien de très surprenant car un changement de châssis sur une 4L est une opération courante même pour l'époque.


Calandre 2ème génération 4L
Calandre 2ème génération
Calandre 3ème génération
Calandre 3ème génération
J'avais aussi remarqué le jour de l'achat que le capot possédait une calandre en plastique et des clignotants rectangulaires alors que normalement en 1969 la calandre était en alu (calandre 2ème génération) et les clignotants étaient ronds. Là encore je m'étais dit que le capot avait pu être changé sans soucis du détail de l'année de fabrication.


Démontage moteur 4L 850cm3
Support batterie 4L Sinpar
C'est en approfondissant encore un peu plus que j'ai commencé à comprendre que la coque aussi n'étais pas un modèle de 1969 car par exemple la trappe d'aération était en plastique alors que normalement en 1969 elle devrait être métallique, l'emplacement de la batterie sur la joue d'aile coté passager ne correspondait pas à un modèle de 1969 (le support de batterie à d'ailleurs du être découpé afin de permettre le passage du levier de crabotage de la boite de vitesse) et d'ailleurs la voiture est en 12 volts alors que les Renault 4 de 1969 était encore en 6 volts (jusqu'en 1970). Quand au moteur, même si la cylindrée est correcte, il provient d'une R5 TL. Bref le seul élément dont je suis sur de l'origine est le kit Sinpar.
Les seuls autres éléments qui semblent correspondre à l'année de fabrication sont les tambours de frein (avant et arrière).
A en juger par certains détails (trappe d'aération en plastique mais charnières de portières extérieur), on peu en conclure que la coque date d'entre 1977 et 1981. Le passage en 12 volts à quand à lui du être fait en même temps que le changement de moteur en changeant juste quelques éléments (alternateur, ampoules, allumage, démarreur,…).


Donc en gros pour restaurer cette voiture à l'origine, ça voulait dire qu'il fallait au minimum retrouver une coque complète et en bon état de 4L F4 de 1969, changer le moteur et la repasser en 6 volts… Faut pas se leurrer, ce n'était malheureusement pas gagné.
J'avais alors 2 options : Soit j'arrivais à remettre la main sur le propriétaire d'origine pour retracer l'historique de cette voiture et faire une demande d'attestation à la FFVE afin d'obtenir une carte grise de collection auquel cas une restauration à l'origine était envisageable. Soit je ne parvenais pas à obtenir de carte grise et le kit après restauration serait remonté tout simplement sur la F4 blanche de 1986.



Dépose du kit Sinpar
Demontage 4l-f4-sinpar J'ai donc rapidement commencé à démonter le kit. Il existe peu de documents techniques sur le démontage et le remontage des Sinpar, au mieux il est possible de trouver des éclatés du montage avec les références des différents éléments mais rien du niveau d'une RTA ou d'un manuel de réparation. Il a donc fallu improviser pour la dépose du pont et de la transmission. Pour la boite de vitesse pas de souci car ce sont les même fixations que n'importe quelle boite 334.


Pont arrière 4L Sinpar déposé Pont arière 4L Sinpar déposé Comme la conception du kit est assez basique, le démontage s'est relativement bien passé mis à part que sur mon modèle pour démonter les transmissions j'avais besoin d'une clef de 22 à œil assez fine afin de passer derrière les croisillons. Évidement je n'en avais pas dans ma caisse et j'ai donc du désaccoupler les coulisseaux pour déposer les transmissions.

Boite et transmission 4L Sinpar déposé Ce n'était pas une méthode très simple mais de toute façon les coulisseaux allaient bien devoir être désaccouplé à un moment ou à un autre pour nettoyage et je ne tenais pas à rester bloqué à cause d'une ---biiiiiiip--- de clef de 22.
En dehors de ça pas de soucis particuliers, j'ai abondamment arrosé de dégrippant toutes les vis et écrous afin d'éviter le risque de casse donc ça c'est plutôt bien déroulé (au moins pour ce qui est du kit Sinpar).


Démontage complet de la F4
Démontage 4L F4 Sinpar de Ponpon Il n'y a finalement pas grand choses à raconter sur le démontage de cette 4L. C'est la routine habituelle : on dégrippe, on dévisse, on coupe, on meule, on s'éclate la main sur une taule rouillée à cause d'une clef qui ripe, on cri parfois un peu, on s'énerve souvent beaucoup à cause d'un écrou récalcitrant…

Bref que du bonheur happy.



Démontage 4L F4 Sinpar de Ponpon
Démontage 4L F4 Sinpar de Ponpon
Tirant de chasse 4L tordu
J'ai cependant découvert quelques trucs assez surprenant me faisant me poser quelques questions sur ce qu'avait bien pu vivre cette voiture dans sa première vie :

Je ne peux m'empêcher par exemple de me demander comment ces 5 énormes noisettes se sont retrouvées dans le trou du palier extérieur du train arrière. Sans doute l'œuvre d'un quelconque écureuil malicieux qui devaient bien être déçu lorsqu'il à découvert que sa cachette avait fichu le camp.

Dans le même genre j'aimerai comprendre pourquoi j'ai retrouvé 2 serrures de bouchon d'essence dans le réservoir. L'ancien propriétaire devait être très tête en l'air et il devait égarer ses clefs régulièrement ce qui l'obligeait à défoncer son bouchon de remplissage. A noter que sur la fin il a certainement commencé à se faire une raison et a mis un bouchon sans serrure.

Quand à l'état d'un des tirants de chasse, ça fait peur. Non seulement le choc à du être violent mais en plus le carrossage devaient être très aléatoire après ça…

Le brancard avant ne semble cependant pas avoir morflé au niveau de la fixation, ouf.




Évaluation de l'état du kit
Boite de vitesse :
Première chose à faire : un peu de nettoyage. Les joints de la boite de vitesse ne devaient pas tous respirer la santé et la boite était recouverte d'un gloubiboulga de boue et d'huile figée. Le niveau d'huile était cependant correct lorsque j'ai réalisé la vidange, l'ancien propriétaire devait donc faire les niveaux sans s'embêter à vouloir arrêter le suintement ou à nettoyer l'extérieur. Après avoir gratté un maximum de boue, j'ai fini le nettoyage à l'essence et à la brosse à dents. Ça m'a pris quelques heures mais le résultat est gratifiant :

Nettoyage boite de vitesse 4L 334 Nettoyage boite de vitesse 4L 334 Nettoyage boite de vitesse 4L 334

J'ai ensuite complètement démonté la boite : j'ai commencé par déposer le nez de boite avec le boitier de crabotage puis le différentiel et enfin les 2 arbres afin d'évaluer l'état général de tout ce petit monde. J'ai ainsi pu voir que la boite avait déjà été ouverte, ce qui n'est pas forcement bon signe.

Démontage boite de vitesse 4L 334 Démontage boite de vitesse 4L 334 Démontage boite de vitesse 4L 334 Démontage boite de vitesse 4L 334

J'ai pu passer à l'inspection de l'état des différents éléments :
Commençons par les éléments les plus critiques : le couple conique (pignon d'attaque de l'arbre secondaire et couronne de différentiel). Ils montraient une usure assez importante particulièrement gênante car comme ce sont des pièces spécifiques Sinpar elles sont impossible à retrouver en neuf et difficile à retrouver en occasion. Bref au premier abord ça ne sentait pas très bon cette histoire.

Rapport couples coniques boite de vitesse 4L Sinpar Pour rappel : sur les boites Sinpar l'arbre secondaire est rallongé afin d'accueillir le pignon de renvoi vers la transmission, l'arbre secondaire et la couronne de différentiel étant usinés ensemble, ces 2 éléments doivent être changé ensemble d'autant que le rapport de démultiplication du couple conique n'est pas forcement le même que sur une boite normale. Sur ma boite ce rapport est de 6x28 (6 dents sur le pignon d'attaque et 28 dents sur la couronne) alors que sur une boite 334 normale ce rapport est de 8x33. Les ponts arrière Sinpar montés sur les Renault 4 sont toujours en 8x33.


Couronne différentiel boite de vitesse 4L Sinpar 334 Couronne différentiel boite de vitesse 4L Sinpar 334 J'ai donc commencé à me rencarder pour savoir si cette usure était rédhibitoire et ce qu'il convenait de faire. J'ai reçu un très bon accueil à l'atelier Retro-Méca me proposant de lui envoyer un mail afin qu'il puisse constater les dégâts. J'ai rapidement reçu une réponse assez rassurante me disant que l'usure était effectivement prononcée mais acceptable.

Pignon d'attaque boite de vitesse 4L Sinpar 334 Il tout de même mit en garde sur un autre défaut que je n'avais pas vu : l'usure irrégulière du pignon d'attaque (dents plus large au sommet qu'à la base) significative d'un mauvais réglage du différentiel. Là encore ce n'est pas forcément alarmant dans l'état mais le réglage du différentiel au moment du remontage devra être fait aux petits oignons et de préférence par quelqu'un d'expérience afin de rattraper correctement les usures.


En gros le couple conique n'est pas mort mais son avenir et sa durée de vie est assez incertaine, j'ai tout de même intérêt à essayer de trouver une boite de vitesse de secours.

Boite de vitesse 4L Sinpar 334 en pièce Les autres éléments de la pignonnerie présentaient tous une usure prononcée montrant bien que la boite avait été beaucoup utilisée mais l'absence de dents cassées indiquait en contrepartie que la boite n'avait pas été particulièrement maltraitée. Le crabotage devait lui aussi être fait correctement car le baladeur de la transmission était en bon état.
Une mention spéciale toutefois pour le pignon de tachymètre qui présentait d'importantes marques, mais ce n'est vraiment pas ce qui m'inquiétait le plus.


Fourchette boite de vitesse 4L Sinpar 334
Fourchette de passage des vitesses
Baladeur arbre secondaire boite de vitesse 4L Sinpar 334
Baladeur de l'arbre secondaire
Pignon de 4ème et renvoi Sinpar Bote 334 4L
Pignon de 4ème et renvoi Sinpar
Pignon arbre pirmaire  boite de vitesse 4L Sinpar 334
Pignon de première sur l'arbre primaire
Baladeur de transmission Sinpar Boite de vitesse 4L 334
Baladeur de transmission Sinpar
Pignon tachymètre boite de vitesse 4L Sinpar 334
Pignon de tachymètre

Pont arrière :
J'ai été un petit peu moins patient et contrairement à la boite j'ai commencé le démontage avant de procéder à un gros nettoyage de l'extérieur. Rhooo le gros travail de sagouin...

Démontage pont arrière 4L Sinpar Démontage pont arrière 4L Sinpar Démontage pont arrière 4L Sinpar

Pignon attaque pont arrière 4L Sinpar Couronne différentiel pont arrière 4L Sinpar Heureusement, l'état du couple conique du pont arrière était sans commune mesure avec celui de la boite de vitesse. Il ne présentait pas de rayures significatives ni de casse ou d'usure irrégulière.
Après un bon réglage au remontage et il pourra encore fait des bornes.


Pignons crabot pont arrière 4L Sinpar Les pignons de crabotage présentaient eux aussi une usure assez prononcées sans toutefois être dramatique. Une des dents du pignon fixe était légèrement ébréchée mais les dents du baladeur étaient en bon état.
Un petit bémol tout de même au niveau de la soudure de la fourchette du baladeur sur l'axe de commande qui n'a pas tenue. Ca sera à corriger avant le remontage.
Ouf, ça fait du bien quelques bonnes nouvelles après ce que j'ai trouvé dans la boite de vitesse...


Pignon crabot pont arrière 4L Sinpar Baladeur crabot pont arrière 4L Sinpar Commande crabot pont arrière 4L Sinpar

Cardans arrière :
La transmission présente moins de difficulté au niveau du démontage et aussi moins de risques de dégâts irréparables. Le plus gros du travail fut le nettoyage des pièces qui étaient toutes plus ou moins recouvertes d'une épaisse et compacte épaisseur de terre et de graisse mélangées. Après quelques heures de grattage au tournevis et de brossage à l'essence, on y voyait enfin plus clair.

Croisillons cardans arrière 4L Sinpar Croisillons cardans arrière 4L Sinpar
Croisillons cardans arrière 4L Sinpar Croisillon cardan arrière 4L Sinpar cassé
Les soufflets des coulisseaux étaient tout les deux très abimés et complètement ouvert mais ils ne manquaient pas de graisse. L'ancien propriétaire avait du opter pour la technique qui consiste à remettre de la graisse régulièrement plutôt que de changer les soufflets.
De leurs coté les croisillons avaient tous plus ou moins de jeu et donc ils étaient tous bon à changer. Sur certains d'entre eux il manquait carrément l'intégralité des aiguilles laissant un jeu de plusieurs millimètres. Les chocs qui s'en sont suivis ont même réussi à casser les bords de la cage extérieure.
Et dans les petit détails pas très embêtant j'ai aussi noté que l'un des graisseurs de coulisseau était cassé, il faudra donc extraire le reste et le remplacer.




Dans l'attente de la constitution de mon dossier pour la FFVE, j'ai tout de même commencé la restauration de tous les éléments qui devaient quelque soit le scénario être restauré (châssis, trains, système de freinage, kit Sinpar, moteur, petites pièces,...).

Suite de la restauration...