Clubs et Forums 4L

forum-r4-4l
forum-vrally4l
forum-4l-mania-survivor
forum-pdp

The 4trelle touch

the-4-touch-le-tunning-live-module

Qui est en ligne

      Il y a 29 visiteurs en ligne
Naissance de la Renault 4
Dans les années 1950, pour remplacer la 4CV vieillissante et afin de concurrencer la 2CV Pierre Dreyfus demande à son équipe de créer "une voiture polyvalente, qui soit à la fois un véhicule urbain et rural, qui corresponde aux besoins de tout le monde, bref une voiture blue-jean". En octobre 1956 le projet se concrétise et la conception du projet 112 est lancé, projet longtemps appelé la "350" puisque Pierre Dreyfus souhaite en outre que le prix de cette voiture ne dépasse pas les 350 000 ancien francs. Projet 112 la "350" Renault 4
Projet 112 la "350" Renault 4 De nombreux essais et prototypes verront le jour entre 1956 et 1961, pour tester les différentes motorisations possible (2 à 4 cylindres, refroidissement à air ou à eau), la direction, les différents type de cardans, la géométrie du train avant. Ces prototypes de la future Renault 4 sillonnent les routes du monde des USA à la Suède en passant par la Sardaigne ou la Guinée et connaissent les conditions de roulage les plus extrêmes.
A partir du 7 juillet 1961 les chaînes de montage de la 4CV sont remplacées par celle de la R4 et c'est le 3 aout que la première Renault 4L peut officiellement sortir de la chaine de production de l'ile Seguin.
Projet 112 la "350" Renault 4

Le 26 aout 25 R4 et 5 R3 sont présentées à la presse en Camargue afin de démontrer les capacités de la voiture sur le macadam aussi bien que sur les chemins de pierre.


1961
C'est à l'ouverture du 48ème salon de l'automobile la 4 octobre que la R3 et la R4 qui ne sont déjà plus inconnues du public grâce à la presse sont présentées en grande pompe puisque que 200 véhicules sont mis à la disposition du public pour des séances de prise en main.
La Renault 4 se décline en 3 versions :
- La R4 (type R1120) est équipée d'un moteur de 747 cm3 (type 680-01) qui développe 26,5ch SAE. L'équipement est très sommaire : jauge à essence manuelle au niveau du réservoir, pas de custode à l'arrière, un seul pare-soleil, pas d'enjoliveurs de roue, pas de garniture sur les portières, pas de garniture de pavillon, chauffage sans ventilation, pare-choc tubulaire peint,…
Renault 4L eclaté Salon de l'automobile 1961
- La R4 Limousine ou R4L (Type R1120 elle aussi) est équipée du même moteur que la R4 de base mais bénéficie d'une bien meilleure finition : indicateur lumineux du niveau d'essence, 6 vitres latérales avec custodes pouvant s'entrebâiller, 2 pare-soleil, garniture de portières, garniture de pavillon, ventilateur de chauffage, enjoliveur de calandre et des chromes partout : enjoliveurs de roues, pare-choc, essuie glace, poignées de porte, enjoliveur de plaque de police arrière,…
- La R3 (type R1121) qui est un identique à la R4 de base excepté qu'elle est équipé d'un moteur de 603 cm3 (type 690) d'une puissance de 22,5ch SAE ce qui lui permet de bénéficier d'une puissance fiscale de 3CV.

Publicité Renault 4L 1961 Les principales qualités ventées par Renault sont l'absence de graissage, le circuit de refroidissement fermé ne nécessitant pas d'appoint d'eau, le grand débattement de la suspension, la carrosserie boulonnées sur le châssis facilitant les réparations et le volume de charge grâce à son hayon arrière. C'est aussi la première traction avant de tourisme construite par Renault (l'estafette étant déjà une traction).
En octobre 1961 Renault commercialise également une version fourgonnette (type R2102) qui offre une charge utile de 300 kg. La finition est identique à la R3 ou la R4 mais elle est montée avec des pneumatiques de 145x300 (au lieu de 135x300) et les barres de torsion arrière sont renforcées. Le siège passager et le girafon sont alors en option (120F pour le siège passager et 100F pour le girafon).

Tous ces modèles sont montés avec une boite de vitesse type 313-01 à 3 rapports avec première non synchronisée, l'alimentation des moteurs est assurée par un petit carburateur Solex 22 IDS.

1962
En mars un nouveau modèle est présenté : la R4 Super (type R1122) avec un moteur 747 cm3 (type 680-02) d'une puissance de 32ch SAE. Elle reprend la carrosserie est les options de la R4L mais avec un hayon arrière rabattable avec charnières dans la partie inférieure. Les pare-chocs sont composés de doubles tubes chromés.
La production s'intensifie pour faire faces aux commandes importantes et plus de 850 véhicules sortent des chaines de production par jour.
Le 24 septembre la R3 disparait à cause de son équipement minimaliste et de sa trop faible puissance. La R4 Super est alors dorénavant équipé d'un moteur de 845 cm3 (type 800-02) pour une puissance identique de 32ch SAE mais un couple supérieur à bas régime qui offre une plus grande souplesse d'utilisation grâce au montage d'un Carburateur Zénith 28IF. Cette nouvelle R4 Super (dont le type devient R1124) est identifiable grâce à ses enjoliveurs de roue lisses (au lieu d'être étoilés) et à la suppression de l'enjoliveur de plaque chromés.
Pour améliorer les performances des autres modèles de la gamme, le moteur de 26,5ch SAE est remplacé par le moteur de747 cm3 (680-02) associé à un carburateur Solex 26 DIS repère 304 pour les berlines et 26 DITS repère 303 pour les limousines.
Les boites de vitesse montées à partir de cette date sont des boites type 328-00 à trois rapports entièrement synchronisés avec un nouveau rapport de démultiplication pour la seconde. En outre sur la limousine R4L les pare-chocs tubulaires sont remplacés par des pare-chocs à lames chromés.

C'est dès cette année que La société Sinpar s'empare de la Renault 4 pour en faire un véhicule tout terrain à 4 roues motrices.
Publicité Renault 4L Sinpar 4x4

1963
Du 8 mars au 15 juillet, Renault en association avec le journal Elle lance l'opération "Elle prend le volant" : 4200 lectrices ont essayé pendant 48 heures des R4L peintes couleur laquée avec cannage de couleur paille ou écossais vert ou rouge. Cette opération permet de féminiser l'image de la 4L qui était alors jusque là encore vue comme une voiture pour artisans. Cette version sortira en décembre sous la dénomination R4L Super "La Parisienne". Opération "Elle prend le volant" Renault 4L Parisienne Opération "Elle prend le volant" Renault 4L Parisienne
Au catalogue la R4 super (type R1124) disparait pour être remplacé par une R4L Super (type R1123) qui reprend les équipements du modèle destiné à l'exportation avec entre autre une boite de vitesse type 328-03. La carrosserie est celle d'une R4L mais avec des sièges avant séparés et une banquette arrière rabattable.
Renault 4L fourgonette 1963 Toutes R4 reçoivent des pare-chocs à lame peint, des garnitures de portière et le pavillon lui aussi à le droit à une garniture collée. Le pare-choc arrière des fourgonnettes reste cependant tubulaire.
Sur les versions à 6 vitres latérales les vitres de custode deviennent fixes tandis que les portes arrière sont montées avec une vitre coulissante comme à l'avant.


1964
Opération "Elle prend le volant" Renault 4L Parisienne En février sort une nouvelle fourgonnette à vitrage latéral coulissant et banquette arrière et siège avant passager rabattables.
Le 3 mars sort la 500 000ème R4 sur les chaines de l'ile Seguin.
A partir de septembre, la R4L Super disparait pour être remplacée par la R4L Export (type R1120) avec moteur de 4CV fiscaux ou R4L Export Super (type R1123) avec moteur de 5CV fiscaux. La R4L export reçoit les mêmes finitions que la R4L avec des sièges avant séparés et une banquette arrière rabattable
Afin d'améliorer la progressivité de l'accélération, la commande d'accélérateur à biellette est remplacée par une chape à ressort (les carburateurs étant soit des Solex 26 soit des Zénith 28IF) et à parti de décembre l'arbre à came n'est plus entrainés pas une cascade de pignon mais par une double chaine avec tendeur (quelques soit le type de moteur).

1965
La R4 change pour la première fois de dénomination : elle s'appelle maintenant la Renault 4. La berline R4 devient ainsi la Renault 4 limousine Luxe (type R1120) et est enfin muni de custode fixe, des enjoliveurs chromés et des pare-chocs chromés. Elle conserve cependant sont moteur 4CV (type 680-02). De son coté la R4L est rebaptisée Renault 4 Export (type R1120). La Renault 4 La Parisienne est toujours au catalogue mais uniquement avec le fond bleu marine.
Sur tout les mdoèles le bocal de liquide de frein directement est positionné directement sur le maitre cylindre et que le bocal de liquide de refroidissement en laiton est remplacé par un bocal en verre.

1966
Le premier février 1961 on fête la millionième 4L produite.
A partir de mars les fourgonnettes R2102 et R2104 sont remplacées respectivement par les fourgonnettes R2105 (4CV) et R2106 (5CV) dont la charge utile passe de 300kg à 350kg.
En juillet un système de réaspiration des vapeurs d'huile est monté sur le cache culbuteurs afin que ces vapeurs ne soient plus rejetées sur le macadam.
En septembre le tableau de bord couleur sable et le volant sont remplacé par un nouveau modèle.
1000000ème Renault 4L produite 1966
Vers la fin de l'année de nouvelles barres de torsion arrière avec réglages par cames sont montées à l'arrière et parallèlement les tambours de freins passe de180mm à 200mm à l'avant, la largeur des mâchoires passant ainsi de 30mm à 35 mm.

1967
Nouvelle clandre alu 4L 1967 Gros lifting en septembre pour les Renault 4. La face avant de la voiture est redessinée avec une nouvelle calandre plus imposante recouvrant les phares et le losange s’en trouve déplacé vers la droite. Les pare-chocs changent une nouvelle fois de forme.
Une nouvelle boite de vitesse type 334 à 4 rapports synchronisés remplace l'ancienne boite à 3 rapports, la traverse avant est alors modifiée afin de pouvoir aceuillir cette nouvelle boite plus grande ce qui implique aussi la modification des charnières de capot et la plaque de protection.

1968
Cette année marque la fin de la Parisienne mais une version cabriolet de la Renault 4, la Plein-Air (type R1123) voir le jour en reprenant les finitions et le moteur 5CV (type 680-02) de la Parisienne.
Sur les fourgonnettes de nouveaux tambours de 228 mm de diamètre (au lieu de 200 mm) et des mâchoires de 40mm de largeur (au lieu de 35 mm) sont montées à partir d'avril afin d'améliorer le freinage.
Publicité Renault 4L Plein-air
Renault 4L fourgonnette Les barres de torsion avant sont modifiées et le réglage est réalisé à l'aide de came à partir d'avril pour les fourgonnettes et à partir d'octobre pour les tout les autres modèles.
A partir de décembre les joints d'embase en cuivre des chemises des moteurs 800-01 et 680-02 sont remplacés par des joints en excelnyl.
C'est seulement cette année que les fourgonnettes adoptent la nouvelle face avant avec la large calandre, les nouveau pare-chocs (qui seront simplement peint au lieu d'être chromés) ainsi que la nouvelle planche de bord.
Pour les modèles 1969 l'angle de chasse passe de 7° à 13° afin d'améliorer le retour des roues en ligne droite ce qui implique de nombreux changement dans les trains avant et les transmissions qui sont alors plus longue de 10 mm. En conséquence la crémaillère de direction est remplacée par un nouveau modèle à carter rond sans ressort de rappel.

1969
Pas de gros changement cette année : sur les Renault 4 de base (type R1120) le siège arrière devient rabattable et les fourgonnettes bénéficient des mêmes améliorations esthétiques que les berlines.
En novembre on fête les deux millions d'exemplaires produit.

1970
A partir d'avril tous les modèles de Renault 4 reçoivent des ceintures de sécurité aux places avant.
Vers la fin de l'année les Renault 4 passe enfin en 12V avec une modification de tous les accessoires électriques (démarreur, dynamo 22A, régulateurs, essuie-glaces, ampoules,…).
Extérieurement ces modèles en 12 volts sont identifiables par la présence d'une serrure sur la porte passager.

La Renault 4 Plein-air disparait discrètement du catalogue.

1971
Renault 4L Luxe 1975 A partir de septembre la cylindré des versions 4CV passe de 748cm3 à 782 cm3 par une simple augmentation de l'alésage (55,8mm au lieu de 54,5) transformant le type moteur en 839-06. La puissance est toujours de 27ch DIN. Cette modification transforme les berlines type R1120 en type R1126 et les fourgonnettes type R2105 en fourgonnette R2109.
La noix de lancement disparait des boites de vitesse ainsi que le trou dans le pare-choc permettant le passage de la manivelle. Exit aussi les clignotants latéraux.
Le 1er octobre un nouveau modèle fait son apparition : la fourgonnette surélevée (type R2108) avec un toit en plastique qui reçoit un moteur 5CV 845cm3 type 813.12 à 5 paliers et sa charge utile est de 400kg.

1972
A partir de septembre apparaissent les moteurs dépollués. Cette modification fait changer le type moteur des Renault 4 fourgonnettes 5CV R2106 qui passe de 800-01 à 800-05
Sur les limousines des points d'ancrage pour les ceintures de sécurité arrière font leurs apparitions.

1973
A partir de septembre les boites de vitesse "ronde" (type 334) sont remplacées par le modèle de boite de vitesse qui équipe les Renault 6 TL (type 354) à l'exception des fourgonnettes surélevées, cette modification implique la pose de cardans spécifiques plus longs de 50mm.
Sur les limousines la planche de bord est désormais teintée en noir.

De son coté le logo change et se modernise, avec un losange déssiné par Yvaral, le fils du peintre Victor Vasarely.
Boite de vitesse type 334 Renault 4
De plus à partir de cette année, la nouvelle législation qui considère les fourgonnettes vitrées comme des voitures particulières et non plus comme des utilitaires impose à Renault de créer des versions spécifiques sous l'appellation Renault 4 break vitré et leur type devient R2392 pour la 4CV (moteur type 938-06) et R2391 pour la 5CV (moteur type 800-05). Ces deux modèles sont ainsi équipés des mêmes moteurs que les versions tôlées mais sont livrés de série avec des ceintures de sécurité aux places avant et des points d'ancrage pour ceintures à l'arrière.

1974
A partir de septembre la calandre aluminium disparait pour laisser place à une calandre en plastique noir. Le réservoir d'essence change de capacité pour passer à 34 litres (contre 26 litres auparavant). La législation impose par ailleurs la présence de warning cette année là.

A noter que la crise pétrolière d'octobre 1973 freine l'achat des grosse cylindrés et des voitures de moyenne gamme ce qui profite à la Renault 4.
Renault 4L fourgonnette tolée calandre plastique noir

1975
Publicité Renault 4L fourgonnette longue vitrée Le 5 mai sont présentées des versions allongées de la fourgonnette avec les types R2370 pour la fourgonnette tôlée et R2430 pour la fourgonnette vitrée. L'empattement est plus long de 12cm et les brancards arrière sont allongés de 8cm derrière les roues, la longueur totale passe donc de 3,65m à 3,85m, le volume utile passe de 1,88m3 à 2,25m3 et la charge utile de 350 à 400kg. Le moteur équipant ces fourgonnettes est un moteur de 1108 cm3 à 5 paliers type 688-11 (moteur "Cléon") 6CV de 34ch DIN. Le radiateur est alors déplacé à l'avant et est muni d'un ventilateur électrique.
Le capot est ajouré sous la calandre, la plaque étant alors positionnée sur le pare-choc. La production de ces deux véhicules ne démarrera cependant qu'en septembre.

Cette même année la production des fourgonnettes surélevées cesse définitivement le 15 juillet.
A partir de septembre 1975 la dynamo est remplacée par un alternateur et tous les modèles reçoivent des sièges avant inclinables.
La Renault 4 Limousine change de nom pour devenir la Renault 4L et la Renault 4 export devient la Renault 4 TL

1976
Apparition de la Renault 4 Safari. Réalisée sur la base de la Renault 4L, les éléments chromés disparaissent remplacés par des pièces peintes en noir. A l'intérieur elle reçoit des sièges tubes séparés à l'avant habillés avec rayures vertes, turquoises et bleus foncés et munis d'appui-tête. Les portières sont dotées de vide-poches.
Cette nouvelle Renault 4 est destinée à la jeunesse ce qui permet de rebooster les ventes.
Publicité Renault 4L Safari Publicité Renault 4L Safari
Photo Renault 4L TL et Safari En juillet les clignotants avant ronds disparaissent pour être remplacés par des clignotants rectangulaires translucides.
Un nouveau maitre-cylindre avec double circuit est monté ce qui permet la mise en place d'un indicateur de chute de pression au tableau de bord. Les ceintures de sécurité à l'avant sont à enrouleur. La batterie est quand à elle deplacée sur le coté d’auvent droit.


1977
A partir de juin les cames de réglage des barres de torsion arrières sont supprimés, les bras et les paliers d'ancrage sont maintenant en fonte. Sur certain modèles le bocal de liquide de refroidissement en verre commence à être remplacé par un bocal en plastique.
5000000ème Renault 4L produite 1977 En juillet le volet métallique sous le pare-brise est remplacé par une grille en plastique. Le pare-brise arrière avec dégivrage est maintenant monté en série et n'est plus une option. Le moteur d’essuie-glace est à 2 vitesses avec retour automatique coté passager.
Encore une fois les dénominations changent et la Renault 4L redevient la Renault 4, les fourgonnettes normales deviennent les fourgonnettes F4 et les fourgonnettes longues deviennent les fourgonnettes F6.
Le 9 septembre la 5 millionième 4L sort des usines de production.

1978
Le 25 janvier un nouveau modèle voit le jour. Il s'agit de la Renault 4 GTL (type R1128) équipé d'un moteur Cléon à 5 paliers type 688-12 alimenté par un carburateur simple corps Solex 32SEIA. Cette GTL est reconnaissables entre autre à son capot de F6 (capot ajouré sous la calandre), à ses flancs de portières en plastique, à ses cornes au niveau des pare-chocs avant et sa calandre grise. A l'intérieur les sièges sont séparés et plus moelleux. Brochure Renault 4L TL et GTL Moteur 1108 cm3 Renault 4L GTL
Ce modèle ayant été homologué après l'entrée en vigueur de la nouvelle formule de calcul de la puissance administrative fait 4CV alors que les utilitaires de même cylindrés font 6CV.

A partir de juillet les Renault 4 Safari et le break vitré rallongé F6 sont supprimés mais un nouveau modèle fait son apparition : le pick-up type 3C2370 fabriqué par Teilhol sur la base d'un F6.
Les clignotants avant deviennent bicolores et le compteur kilométrique de tous les modèles possède maintenant 6 chiffres. Des ceintures de sécurité sont montées à l’arrière sur tous les modèles.
A partir d'octobre les barres de torsion avant sont modifiées et les came de réglage disparaissent, les paliers d'ancrage étant alors fixes grâce à une amélioration de la réalisation et du contrôle du tarage des barres.
A partir de novembre sur les GTL le carburateur Solex 32SEIA est remplacé par un Zénith 28IF et le digramme de l'arbre à cames et la courbe d'avance est modifié afin de faire baisser la consommation.

1979
Les biellettes de direction à chapes sont remplacées par des biellettes de direction à rotules axiales
A partir de juillet les pneumatiques sont montés sans chambre à air sauf sur les fourgonnettes et le pick-up.

1980
La ligne d'échappement des Renault 4 GTL est modifiée pour que le silencieux soit placé à l'arrière.
A partir de juillet les freins avant et arrière sont équipés d'un système de rattrapage d'usure automatique.

1981
Le 15 mai une version spéciale est présentée: la Renault 4 Jogging en tirage limité à 5000 exemplaires sur la base d'une GTL. Elle reçoit un toit ouvrant en toile bleue repliable en deux parties, les pare-chocs, les protections latérales, le jonc de calandre et les cornes sont bleues alors que les poignées de portes, la grille d'aération et la calandre sont blanches. Des filets bleus, jaunes et rouge ceinturent la caisse. Les sièges et les garnitures de portes sont recouverts d'un tissu bleu unis avec filets bleu, jaune et rouge en dégradé. Le moteur reste celui de la GTL. publicité 4L jogging publicité 4L jogging
En octobre les charnières de porte sont encastrées et non plus apparentes.
A partir de septembre les Renault 4 F4 type R2109 peuvent être transformées pour fonctionner au GPL avec un dispositif Weber.
Malgré tout la production des berlines commence à baisser sensiblement face à la Renault 5, la Renault 9 et la Renault 18.

1982
A partir d'avril la transformation en GPL est étendue aux modèles GTL type R1128 et aux moteur 688-D7-12.
A partir de juillet toutes les Renault 4, la 4 TL et la F4 échangent leur moteur 782cm3 pour un moteur 845cm3 (type B1B) provoquant la disparition du type R1126.
Un nouveau tableau de bord issu de la R5 est mis en place dans le courant de l'année, déplaçant le rétroviseur intérieur sur le pare-brise.

1983
Les R4 GTL (type R1128), R4 F4 (type R210B et R239B) et R4 F6 (type R2370) héritent des disques et étriers des Renault 5 GTL (Marque DBA ou Girling), le frein à main passe donc à l'arrière et est fixé entre les deux sièges avant.
A partir de juillet 1983 les moteur 845cm3 sont équipé d'un allumeur avec capsule d'avance à dépression et le carburateur de 28 est remplacé par un carburateur de 32 avec une modification du diagramme de l'arbre à came et de la courbe d'avance en conséquence.
Renault 4L fourgonnette F4 vitrée calandre plastique grise
La production commence à sacrement chuter à cause de l'arrivée de la Renault 11 et de la Renault 5 société qui reprend la mécanique de la fourgonnette

1984
Rien de nouveau cette année, les ventes s'essoufflent.

1985
publicité 4L Sixties publicité 4L Sixties En mars une nouvelle série limitée à 2200 exemplaire est présentée, il s'agit de la Sixties. Construite sur une base de GTL avec un moteur de 1108cm3 et freins à disque à l'avant, elle existe en 3 coloris : bleue avec stripping latéral jaune et rouge, rouge avec stripping latéral bleu et jaune, ou jaune avec stripping latéral rouge et bleu.
Les pare-chocs, la calandre, les protections latérales, le tableau de bord, la tablette arrière et les poignées de portes sont en noir et elle possède deux toits ouvrant entrebâillant.
Ce nouveau modèle aide à relancer les ventes mais seulement sur une courte période d'autant qu'en novembre les fourgonnettes F6 sont supprimées du catalogue.

1986
A partir de mai la Renault 4 TL adopte un moteur de 956cm3 "Cléon" 5 paliers et le silencieux d'échappement est maintenant à l'arrière.
Photo publicité Renault 4 Savane En juin la production des F4 break vitré est arrêtée.
En septembre dernière modification des dénominations : la TL Savane (type R1123) devient la Savane (Type 112C), la GTL devient la Clan.
Le catalogue de 4L ne présente plus que ces 2 berlines ainsi que la fourgonnette F4 (R210 B).
Photo publicité Renault 4 Clan

1987-1988
La production diminue d’année en année, en 1988 la fourgonnette n'est plus commercialisée en France seulement 70 260 berlines et 19 878 fourgonnettes sont assemblées.

1989
Dernière modification notable cette année : apparition d’un rétroviseur droit et de feux arrière antibrouillard. Sur la Clan des appuies tête peuvent être montés en option et la Savane bénéficie de siège à dossier inclinable.
Le déclin continue avec seulement 62 882 berlines et 9 886 fourgonnettes assemblées.

1990
En mai la production de la F4 R210B est arrêtée (elle avait disparue du catalogue français en 1988).

1991
En juillet une nouvelle série limitée est lancée : la Carte Jeune. Sur la base d’un TL, elle bénéfice de coloris spécifiques pamplemousse, blanc glacier, rouge ou séquoia. La ligne de caisse est surlignée d’un liseré et deux visuels "Carte Jeunes" sont visibles sur la porte avant et l’aile arrière. A l’intérieur la sellerie est verte sur fond bleu avec des flancs noir.
Cette année seulement 30 190 berlines et 3 408 fourgonnettes sont produites.

1992
L’évolution des normes antipollution et en particulier l’obligation du pot catalytique vont sonner le glas de la Renault 4L. Une dernière série limité est produite : la Bye-Bye. Sur la base d’une GTL Clan elle comporte une plaque numérotée de 1 à 1 000 sur son tableau de bord. Ce seront les 1 000 dernières Renault 4 produites en France.

Publicité arret de production des Renault 4 Publicité arret de production des Renault 4 Publicité arret de production des Renault 4 Publicité arret de production des Renault 4 Publicité arret de production des Renault 4
Publicité arret de production des Renault 4 Publicité arret de production des Renault 4 Publicité arret de production des Renault 4 Publicité arret de production des Renault 4 Publicité arret de production des Renault 4

1993-1994
Quelques berlines et fourgonnettes sont encore produites à l’étranger mais les carnets de production sont clos en 1994 après l’assemblage des 156 dernières berlines espagnoles.

La 4L aura été produite à 8 135 424 exemplaires, ce qui en fait la voiture française la plus fabriquée.



Remarque : les années données ici correspondent aux années civiles. Pour les constructeurs les années modèles démarre en septembre jusqu'en 1976 puis en juillet à partir de 1977. Un modèle construit en octobre 1968 sera donc considéré comme un modèle de 1969.