Tout savoir (ou presque) sur la visserie pdf
Généralités sur les vis
Les vis, les écrous et les goujons sont toujours désignés par :
-> leur forme (exemple : H pour une vis a tête hexagonale, CHc pour une vis à tête cylindrique à six pans creux)
-> le filetage (exemple : M10x1,5-50)
-> la classe de qualité (exemple : 8.8 )
-> la norme (exemple : NF-E 27-311)

Filetage :
Les vis sont principalement caractérisées par le diamètre et le pas du filetage. Le pas du filetage désigne la distance en centième de millimètre qui sépare deux filets.
Par exemple : M10x1,5-50 : filetage norme ISO diamètre 10 mm (M=filetage norme ISO, Tr=filetage trapézoïdal), pas du filetage de 1,5 mm; longueur de tige de 50 mm (c.à.d. longueur de la vis sans la tête).
Il est a noter qu'un pas standard peut être omis. Un pas de 1,5 pour du M10 est standard. On peut donc écrire M10-50. Par contre si c'était un pas fin, on serait obligé de l'indiquer comme par exemple : M10x1,25-50.

Les anglais (histoire de ne pas faire comme les autres) expriment le diamètre des vis en fraction de pouce et le filetage est donné en TPI (Thread per inch => nombre de filets par pouce). Pour rappel 1 pouce = 25,4 mm
Par exemple vis 3/8"x 24TPI => diamètre 3/8 de pouce (soit 3/8 x 25,4 = 9,525mm) avec 24 filets par pouce (soit 25,4/24 = 1,05833 filet par mm ce qui correspond à un pas de 24/25,4 = 0.94488 mm).
Exemple de quelques diamètres anglais usuels: 1/16",1/8",3/16",7/32",1/4",3/8",7/16"

Résistance des vis, goujons et écrous en acier :
A partir d'un diamètre supérieurs ou égales à M5 la classe de qualité doit être indiquée sur les vis, écrous et goujons, en acier :
-> pour les classes de qualités supérieures ou égales à 4.6 dans le cas des vis à tête hexagonales
-> pour les classes de qualités supérieures ou égales à 8.8 dans le cas des vis à tête cylindriques six pans creux et les goujons. Les goujons accepte aussi une identification alternative par symboles : rond = 8.8, carré = 10.9 et triangle = 12.9.
-> pour les écrous de hauteur = 0,8 diamètre

Marquage visserie acierCas des vis :
La classe de résistance des vis est symbolisée par deux nombres. Le premier représente le centième de la résistance minimale à la rupture par traction (Rm(t)) en N/mm2 et le second correspond à la limite (Re) élastique en dizaines de % par rapport à la résistance à la rupture (Rm(t)).

Pour calculer la résistance à la rupture en cisaillement on considère que :
- pour un acier doux (vis de classe 3.6) ou un alliage d'aluminium => Rm(c) = 0,5×Rm(t)
- pour un acier mi-dur (vis de classe 4.6 à 6.8) => Rm(c) = 0,7×Rm(t)
- pour un acier trempé (classe 6.9 et supérieure) ou de la fonte => Rm(c) = 0,8×Rm(t)

Ainsi par exemple pour une vis de classe 8.8 :
Rm(t) = 8x100 = 800 N/mm2 en traction  =>  la vis cassera pour une force de 800 N/mm2 en traction
Rm(c) = Rm(t) x 0,8 = 800 x 0,8 = 640 N/mm2  =>  la vis cassera pour une force de 640 N/mm2 en cisaillement
Re = Re x (8x10)/100 = 800x80% = 640 N/mm2  =>  la vis se déformera irréversiblement à partir d'une force de 640 N/mm2 en traction

Classe de résistance Rm Re
3.6 330 N/mm2 180 N/mm2
4.6 400 N/mm2 240 N/mm2
4.8 420 N/mm2 320 N/mm2
5.6 500 N/mm2 300 N/mm2
5.8 520 N/mm2 400 N/mm2
6.8 600 N/mm2 480 N/mm2
8.8 800 N/mm2 640 N/mm2
9.8 900 N/mm2 720 N/mm2
10.9 1 040 N/mm2 900 N/mm2
12.9 1 220 N/mm2 1080 N/mm2

Marquage écrou acierCas des écrous (hauteurs = 0,8d)
La classe est symbolisée par un nombre indiquant le centième de la contrainte d'épreuve en N/mm2, c'est-à-dire de la limite obtenue par essai, réalisée par exemple avec une vis de classe supérieure, et n'entraînant pas de déformation notable

Cas des boulons
Pour rappel : un boulon est la combinaison d'une vis et d'un écrou
Leur symbolisation est identique à celle des vis. Un boulon de classe 10-9 doit être constitué d'une vis de classe 10-9 et d'un écrou de classe 10. De plus, en boulonnerie haute résistance, il faut utiliser des rondelles de la même classe que les vis.

Résistance des vis et écrous en inox :
Marquage vis et écrou inoxDans la norme ISO la classe des vis et écrous en inox est symbolisée par une lettre et un chiffre indiquant le type d'inox. (A2, A4,…) suivi d'un nombre qui indique la résistance à la traction divisé par 10 (par exemple 70 indique 700 N/mm² de résistance à la traction).

Comme pour les vis acier, ce marquage n'est obligatoire que pour les vis et écrous d'un diamètre supérieur ou égale à M5.

Type d'inox :
A : acier inox type austénitique, comporte cinq classes : A1, A2, A3, A4, A5.
C : acier martensitique, comporte trois classes : C1, C3 et C4
F : acier ferritique, ne comporte qu'une seule classe.

Classe de résistance Rm Re
Ax-50 500 N/mm2 210 N/mm2
Ax-70 700 N/mm2 450 N/mm2
Ax-80 800 N/mm2 600 N/mm2
Cx-50 500 N/mm2 250 N/mm2
Cx-70 700 N/mm2 410 N/mm2
Cx-80 800 N/mm2 640 N/mm2
Cx-110 1 100 N/mm2 820 N/mm2
F1-45 450 N/mm2 250 N/mm2
F1-60 600 N/mm2 410 N/mm2

On peut voir que les vis inox que l'on trouve facilement ne peuvent pas remplacer les vis acier classe 8.8 et supérieur.
De plus, certain acier inox en contact avec de l'acier ou de la fonte vont favoriser la corrosion par la création d'un potentiel électrolytique. L'utilisation de vis inox en mécanique auto pour des éléments important est donc doublement à éviter.



Serrage des vis
Serrage au "feeling" :
C'est la méthode la plus rependue. La norme NF E 25-030 considère que la précision du serrage au feeling par un mécanicien professionnel est de ±60%. Or généralement le quidam moyen aura tendance à serrer trop fort ce qui peut causer moult types de problèmes :
- arrachage de filet sur des pièces en alu (serrage de bougie, vis de pompe à eau dans la culasse,…)
- bouchons de boite de vitesse indesserrable
- vis cassée
- …

Bras de levier vissage
Serrage avec un grand bras de levier...
Bras de levier vissage
Serrage avec un petit bras de levier
Le serrage au feeling sera d'autant plus traître qu'il dépendra du bras de levier. Ainsi il suffit (grosso modo) de doubler la longueur du manche de la clef pour serrer 2 fois plus fort en appliquant le même effort sur l'extrémité du manche. Le feeling serra donc totalement différent pour serrer un écrou en fonction de la clef utilisée (cf. photos avec la même vis de 13 : pour casser la vis avec la petite clef il faut vraiment y mettre du sien, par contre avec la grande clef la vis cassera comme si de rien n'était).


D'aucun diront que le serrage au feeling s'acquiert avec le temps et c'est plus ou moins vrai. Avec l'expérience un mécanicien même amateur saura prendre en compte le bras de levier et serrer avec parcimonie. Il cassera certes de moins en moins de vis mais sa précision sera toujours de ±60%.

Ne nous leurrons pas, je suis bien loin de tout serrer à la clef dynamométrique même lorsqu'un couple de serrage est déterminé. Par exemple :
- Serrage au couple à la clef dynamométrique : vis de culasse, vis de fixation des trains sur châssis, écrou et vis des pièces moteur (chapeaux de bielles ou de vilebrequin), écrou et vis de boite de vitesse (extrémités des arbres),…
- Serrage au "feeling" : écrous de roues, écrous des rotules, pompe à eau, collecteur, colonne de direction,…

Ce qu'il faut retenir ici c'est que personne n'est capable de serrer au couple sans clef dynamométrique et que lorsqu'une vis casse c'est 99% du temps la faute à un serrage au feeling en mode bourrin. Si des couples de serrage ont été déterminés ce n'est pas pour rien il convient donc d'en respecter le maximum si l'on veut une mécanique qui fonctionne le plus proprement possible.
Et surtout ne pas oublier de ne s'en prendre qu'à soit même lorsque l'on casse une vis ou un filet en serrant au feeling, la vis n'y est très certainement pour rien.

Le serrage au couple à la clef dynamométrique :
Le serrage à la clef dynamométrique est évidement préférable au serrage "au feeling" mais il est cependant moins précis que ce que l'on imagine. En effet les états de surfaces et la lubrification, existante ou non, influent grandement sur le serrage qui peut varier de manière assez importante. A cela s'ajoute les tolérances de fabrications des clefs dynamométriques et des filetages.
Notez tout de même qu'une clef dynamométrique, comme tout instrument de mesure, doit être fournie avec un certificat de conformité et doit normalement faire l'objet d'un suivi métrologique régulier.

Il y a donc quelques règles à respecter lors de l'utilisation d'une clef dynamométrique :
Graduation clef dynamométrique Facom 1 - la plage d'utilisation de la clef doit correspondre avec la valeur de serrage souhaitée => par exemple ma clef Facom S203 a une plage de serrage allant de 40 N.m à 200 N.m. Elle ne convient donc pas pour un serrage à 28 N.m même si des graduations sont visibles en dessous de 40 N.m
Attention : certaine clef peuvent soi-disant aller de 0 à 200 N.m par exemple mais je ne les conseils en aucun cas car en dessous de 20% de la plage maximum la précision n'est normalement plus acceptable.
2 - les vis et/ou écrou et/ou filetage et/ou rondelles doivent être propre et en bon état afin de limiter au maximum les forces de frottement. Pour les vis il suffit de les nettoyer à l'aide d'une brosse métallique. Les écrous et rondelles trop abîmés ou corrodés doivent être changé (en faisant bien attention à respecter les classes de qualité). Les trous taraudés sont plus difficile à nettoyer : il est possible d'y passer un coup de taraud avec délicatesse mais ce n'est normalement pas recommandé car il y a un risque d'abîmer le filetage.
3 - Lubrifier le filetage et la surface d'appui de la tête de vis ou de l'écrou. Attention cependant : il ne faut pas lubrifier les filetages recevant du frein filet ou monté avec un l'écrou "Nylstop". Attention aussi à ne pas trop lubrifier un trou taraudé borgne car le lubrifiant en excès serai alors emprisonné au fond du trou taraudé et une partie de la force du serrage sera utilisée pour comprimer ce lubrifiant diminuant ainsi le serrage réel de la vis.
4 - C'est une vérité universelle même pour le serrage au feeling : commencer par visser à la main le plus loin possible afin de vérifier qu'il n'y a pas de points durs et que les filetages correspondent.
5 - Lors du serrage la clef doit être tenu bien perpendiculairement par rapport à l'axe de la vis, sinon le couple appliqué diffère de celui indiqué par la clef. Ceci est d'autant plus vrai si une rallonge pour la douille est utilisée.
6 - Le déclenchement de la clef doit se faire pendant la rotation de la vis ou de l'écrou. Si ce n'est pas le cas, il faut desserrer de ¼ de tour puis refinaliser le serrage.

Vérification du serrage d'une vis déjà serrée :
Pour vérifier qu'une vis est bien serrée au couple, il est très important de commencer par la desserrer d'un quart de tour avant de vérifier le serrage car comme dit plus haut le déclenchement de la clef doit se faire pendant la rotation de la vis ou de l'écrou pour tenir compte du coefficient de glissement. Pour un écrou serré et immobile c'est le coefficient d'adhérence qui rentre en jeu et la clef peut se déclencher sans que l'écrou ne bouge alors que le serrage est inférieur au serrage souhaité.
Electrozingage de pièces en acier pdf
Principe de l'électrozingage
Il est réalisé par électrolyse d’une solution aqueuse contenant des sels métalliques (ZnII, Na+,...) et non métalliques dont la nature dépend de l’application envisagée et des propriétés souhaitées du revêtement. Il existe une grande variété de caractéristiques des dépôts obtenus suivant la formulation et les conditions de dépôt, ce qui rend ce revêtement anticorrosion incontournable dans de nombreuses applications : tôles destinées à l’automobile ou à l’électroménager, de la vis M3 jusqu’au chariot de supermarché...

Cet article décris la mise en œuvre d'une méthode d'électrozingage facile à réaliser chez soi pour une vingtaine d'€uros seulement.

Avantages et inconvénients de cette méthode
La méthode décrite ici est une version simplifiée de la méthode professionnelle, elle est facile à mettre en œuvre et économiquement compétitive. Cela permet de le faire chez soi et à un cout très avantageux mais le résultat sera esthétiquement moins réussi : boulonnerie qui ternira avec le temps et aspect plus ou moins granuleux de la couche de zinc. En effet, cette méthode "artisanale" utilise un bain acide alors que la méthode pro utilise un bain alcalin (à base de soude) permettant de donner un bel aspect lisse à la couche de zinc. De plus dans la méthode pro, une étape supplémentaire (la passivation) rend le zingage brillant et lisse à long terme.



Matériel principal nécessaire
- de l'acide chlorhydrique (acide chlorhydrique à 30% vendu en bouteille de 1L dans n'importe quel Brico-Marteau)
- 1 bassine en plastique au dimension adéquate pour les pièces à électrozinguer
- du zinc (Zinc de récup ou zinc de gouttière ou de toiture vendu là encore dans n'importe quel Brico-Marteau)
- de l'eau déminéralisé
- une source de courant (chargeur de batterie premier prix ou alim PC un peu bricolée (voir le tutoriel sur l'électrolyse de la rouille)

port-lunette-gant-obligatoireAttention : ce procédé n'est pas sans danger!
- Utilisation de courant électrique : toutes les précautions relatives à l'utilisation de courant électrique doivent être mises en œuvre
- Utilisation d'acide : c'est un produit corrosif, il faut travailler avec des gants et des lunettes de protection
- Dégagement de dihydrogène : il faut travailler dans un local bien aérée voir même à l'extérieur si possible.

=> Je ne suis en aucun cas responsable des erreurs de manipulation qui pourraient être commises pendant la réalisation de l'électrolyse.

Réalisation de l'électrozingage
Préparation de la solution de chlorure de zinc :
Matériel pour préparation de la solution de chlorure de zinc - Electrozinage Dissolution Zinc pour solution d'électrozinage Découper votre zinc en petits morceaux (ils seront ainsi plus rapide à dissoudre), puis les plonger dans l'acide chlorhydrique.
Attention : pour la dissolution utiliser un contenant en verre (pas de risque d'interaction avec l'acide) et ne pas le remplir à plus de la moitié car la réaction de dissolution provoque des bulles et une mousse importante qui pourraient alors déborder.


Dissolution Zinc pour solution d'électrozinage Saturation Zinc dans solution d'électrozinage Ajouter ensuite du zinc jusqu’à saturation de la solution. La solution est considérée comme saturée lorsque le zinc ne se dissout plus. L'acide est ainsi neutralisé.
Attention : la réaction de dissolution est exothermique (production de chaleur) et dégage aussi de l'hydrogène => cette opération doit donc être réalisée de préférence à l'extérieur ou au pire dans un local bien ventilé.


Filtration de la solution de chlorure de zinc - Electrozinage Ensuite il ne reste plus qu'à filtrer la solution de chlorure de zinc ainsi obtenue à l'aide d'un simple filtre à café.


Préparation du bain électrolytique :
Electrodes pour électrozingage Bac pour électrozingage Dans un bac en plastique propre de dimension adaptée à la taille des pièces à électrolyser, placer 2 électrodes en zinc emballées dans un linge en coton (afin d'éviter les court circuits du à la formation de cristaux). Puis fixer ces électrodes sur les parois du bac.


Electrodes pour électrozingage Remplir le bac avec suffisamment d'eau déminéralisée pour que les pièces à électrozinguer puissent plonger complètement.
Ajouter ensuite 5% de solution de chlorure de zinc.
Ainsi par exemple pour 10 litres d'eau il faudra rajouter 500ml de la solution fabriquée précédemment.
Remarque : la réaction est plus rapide avec de l'eau chaude (environ 30°)


Préparation des pièces à zinguer :
Brossage visserie pour électrozingage Les pièces a électrozinguer doivent être préparées minutieusement pour la réussite de l'opération : commencer par supprimer la rouille et la peinture (électrolyse ou par brossage à la brosse métallique) puis les dégraisser par trempage dans l'essence.


Dérouillage acier pour électrozingage Attacher ensuite les pièces à zinguer à des fils de cuivre puis les tremper dans de l'acide chlorhydrique pour finir de dissoudre la rouille pendant quelques minutes (2 à 5 minutes en fonction de la taille des pièces). Les pièces seront ensuite égouttées puis trempées directement dans le bain électrolytique. Attention : après avoir été sorties de l'acide il ne faut plus toucher les pièces directement avec les doigts ou un outil gras ou huileux => utiliser des gants latex ou un outils propre et non gras. Toute salissure entraîne un mauvais zingage.


Schéma électrozingage Dérouillage acier pour électrozingage Brancher l'alimentation sur le montage :
- le pôle positif (+) est relié aux électrodes
- le pôle négatif (-) est relié aux pièces à zinguer
- placer une ampoule sur le circuit, celle-ci servira de resistance et donnera un repère visuel sur la bonne circulation du courant
Remarque : Si certains endroit sur les pièces ne doivent pas être zinguées (portées de roulement par exemple) les recouvrir de silicone (il en existe à étaler au pinceau).


Ampérage alimentation pour électrozingage Remarque bis : il semblerait que les meilleurs résultats soit obtenus pour une alimentation délivrant aux alentour de 1 Ampère


Electrozingage en cours Visserie en sortie du bain d'électrozingage La réaction d'électrozingage provoque un dégagement de bulles (dihydrogène).
Laisser les pièces trampouiller pendant 30 à 60 minutes puis les sortir du bain. Elles doivent avoir un aspect terne sur toute la surface.
Des cristaux peuvent aussi apparaitre sur les pièces, ce qui est tout à fait normal.


Brossage après électrozingage Vis après électrozingage Pour terminer, brosser les pièces avec une brosse douce pour leurs donner un bel aspect brillant.
Et voilà, si l'électrozingage c'est bien passé, toute la surface est recouverte de zinc et les pièces sont protégées de la rouille.


Le petit plus qui fait plaisir
Rangement bain électrozingage L'intérêt de cette méthode qui la rend très peu cher c'est que le bain électrolytique à une durée de vie très longue. Il peut être réutilisé un grand nombre de fois (qui dépendra de la taille du bain, de la taille des pièces,...). Il faut juste éventuellement le refiltrer de temps en temps (au filtre à café par exemple) pour retirer les impuretés et les cristaux de zinc. Bien évidement l'acide servant au décapage peut lui aussi servir plusieurs fois.
Cette méthode coute donc une 20aine d'€uros pour plusieurs dizaines de bains.




Exemple : essai n°1
Mon premier essai de routine est réalisé sur des vis de train avant de Renault 4 (bien entendu). Le résultat est au rendez-vous, pour un bain d'à peine plus de 30 minutes (je n'ai pas vraiment regardé l'heure).

Exemple électrozingage visserie train avant Renault 4L Exemple électrozingage visserie train avant Renault 4L Exemple électrozingage visserie train avant Renault 4L

Détail du zingage :
Exemple électrozingage visserie train avant Renault 4L Si la couche de zinc est bien présente et solidement accrochée, on peut voir sur ces photos qu'elle présente un aspect granuleux voir très granuleux par endroit. Cet aspect granuleux dépendra de l'état des vis à l'origine, de l'épaisseur de la couche de zinc et de l'ampérage du circuit (d'où l'importance d'être aux alentours de 1 ampères).

Cette méthode permet donc un bonne protection contre la corrosion mais est plutôt à privilégier pour des pièces dont le rendu final n'est pas important (visserie, rondelles,...)


Exemple électrozingage visserie train avant Renault 4L Exemple électrozingage visserie train avant Renault 4L Exemple électrozingage visserie train avant Renault 4L
Le collier Ligarex® : un collier qu'il est bien pour l'utiliser! pdf
Les colliers Ligarex : qu'est ce que c'est?
Lors de nos restaurations on a parfois besoin de grands colliers comme par exemple pour les soufflets de cardans, pour certaines durites, pour les soufflets de crémaillère,…
Les colliers que l'on peut trouver en magasin ou qui sont fournis avec les soufflets neufs ne sont pas toujours de super qualité c'est pourquoi lorsque l'on commence à beaucoup bricoler l'achat d'un kit de collier Ligarex est un plus non négligeable.

Le collier Ligarex est un collier en inox, léger et très résistant que l'on confectionne soit même en fonction du besoin. Un collier Ligarex est très simple à réaliser et s'il le montage et le serrage sont bien fait il ne bougera jamais.

Le seul éventuel problème du kit Ligarex c'est le prix de la pince spéciale car elle coute entre 45 et 60€ (en fonction des sites de vente en ligne). C'est n'est pas donné mais la qualité des colliers ainsi confectionnés vraiment excellente. Il est aussi possible de poser des colliers Ligarex sans la pince spéciale mais c'est plus compliqué et pas forcement aussi efficace.

Composition d'un kit de colliers Ligarex :
Kit collier de serrage Ligarex Le kit de collier Ligarex est composé de * :
- une pince Ligarex spéciale => entre 45 et 65€
- des œillets vendus en sachet => environ 10-12 € le sachet de 100 boucles (de quoi faire 100 colliers)
- du ruban (aussi appelé feuillard) vendu en rouleau => environ 14-15€ les 25m (vendu en rouleau de 25 et 50m)
* les prix sont indicatifs mais ils permettent de donner un ordre de prix global.



Exemple de confection d'un collier Ligarex sur un soufflet de cardan (de Renault 4 bien sur!)
Découpe collier de serrage Ligarex Commencer par découper une longueur de feuillard correspondant à 2 fois la circonférence de la pièce à ligaturer + 6cm.
La pince Ligarex permet entre autre de découper le feuillard.


Passage oeillet collier de serrage Ligarex Passer ensuite une des extrémités de la bande de feuillard fraichement découpée dans le trou rectangulaire d'un œillet et rabattre 2 cm de bande.


1er tour collier de serrage Ligarex Faites ensuite un premier tour de en passant le feuillard dans le trou rectangulaire de l'œillet.
Remarque : les 2cm de bande rabattus (cf. plus haut) peuvent être positionné contre le soufflet ou vers l'extérieur, peut importe.


2eme tour collier de serrage Ligarex Effectuer un deuxième tour en repassant de nouveau dans le trou rectangulaire de l'œillet.
Il devrait donc rester environ 4cm de feuillard que l'on rabattra à 90° afin d'éviter le desserrage.


Serrage à la pince d'un collier de serrage Ligarex Serrage à la pince d'un collier de serrage Ligarex Insérer le morceau de feuillard dans la 1ère fente de la pince de manière à pouvoir à pouvoir insérer le bec dans le trou rond de l'œillet (cf. 1ère photo). Actionner ensuite la pince de manière à serrer le collier et recommencer l'opération jusqu'à obtenir un serrage correct.


Remarque : avant de dégager la pince il faut la faire basculer de manière à redonner un angle d'environ 90° au ruban afin d'éviter que le desserrage de l'ensemble.

Découpe finale d'un collier de serrage Ligarex Collier de serrage Ligarex posé Une fois le serrage effectué, découpe le surplus de feuillard de manière à laisser environ 5-10mm de feuillard à rabattre sur le trou rond de l'œillet.


Découpe finale d'un collier de serrage Ligarex Et voila, c'est simple comme tout et très résistant!

Un même kit m'a par exemple permis de réaliser les 2 colliers de tailles très différentes d'un soufflet cardan.
Application d’une résine Restom® de traitement de réservoir pdf
Le kit de traitement de réservoir Restom
(Voir le site Restom pour plus de détails sur les caractéristiques du kit)

Kit restom traitement reservoirCe kit de comprend :
- un dérouillant afin de retirer la rouille pouvant se trouver dans le réservoir
- une résine bi-composants permettant de créer un revêtement anti-fuite et anti-corrosion sur toutes les surfaces intérieures.
On peut donc traiter de manière très efficace et durable le réservoir sans avoir à l'ouvrir complètement.

Le prix du kit n'est cependant pas donné : il coute dans les environ de 60€ pour un réservoir de 25 à 40 litres. C'est cependant le prix à payer pour un avoir un réservoir fiable pendant au moins les 30 années suivant le traitement (d'après le fabriquant).

Pour info : les réservoirs de 4L ont une capacité de 26 litres jusqu'aux modèles sortis en septembre 1975 après quoi ils passent à 34 litres.



Traitement d'un réservoir de 4L de 34 litres
Remarque : Le mode d'emploi fourni avec le kit est très complet et très explicite.
Je n'entant donc pas ici ni le remplacer, ni le compléter, mais plutôt montrer sa mise en application dans le cas concret d'un réservoir de 4L.

Préparation du réservoir avant application :
Dépose du réservoir :
Commencer par déposer le réservoir ainsi que la jauge d'essence.

Nettoyage et dégazage de l'intérieur du réservoir :
- Vidanger le réservoir complètement
- Nettoyer l'intérieur du réservoir à la vapeur d'eau et/ou à l'eau savonneuse plusieurs fois de suite
- Si possible réaliser un nettoyage "mécanique" : remplir le réservoir avec un peu de gravier ou des écrous en inox et le secouer pendant un temps assez long, il est même possible d'accrocher le réservoir sur une bétonnière et de le faire tourner ainsi pendant 20-30 minutes (après avoir bouché les orifices de remplissage et de la jauge d'essence).
A proscrire absolument : L'utilisation d'un sèche-cheveu ou d'un décapeur thermique pour faire s'évaporer les vapeurs d'essence est une très mauvaise idée, la chaleur et les étincelles potentielles provenant de l'appareil risquent d'enflammer les vapeurs d'essence.

Reprise des soudures et bouchage des petites perforations :
Si besoin il est possible de reprendre les différentes soudures ou de boucher les petits trous (de la taille d'une tête d'épingle) par brasage à l'étain.
Attention : Le brasage à l'étain doit être fait sur un réservoir parfaitement dégazé et en prenant des précautions particulières au niveau de la sécurité (suivre le liens ci-dessus pour plus de détails).

Dérouillage de l'intérieur du réservoir :
Mon réservoir n'étant pas rouillé à l'intérieur je me suis passé de l'étape de dérouillage à réaliser avec le dérouillant-phosphatant fourni dans le kit. Je garde précieusement ce produit pour une utilisation ultérieure puisqu'il peut aussi servir au détartrage d'un circuit de refroidissement.

traitement restom reservoir  4L bouchon de vidange Bouchage des différents orifices du réservoir :
Bouchon de vidange : il ne faut pas laisser le bouchon de vidange mais le remplacer par une vis ayant le même pas après avoir généreusement garni la vis et le pas de vis femelle de pâte à joint afin que la résine ne pénètre pas le filetage auquel cas celui-ci pourrait devenir définitivement inutilisable.


traitement restom reservoir  4L jauge essence Orifice de la jauge à essence : j'ai remplacé la platine de la jauge à essence par un joint de la même épaisseur. Dans la mesure du possible c'est encore mieux de mettre à la place une plaque transparente genre plexiglas afin de pouvoir suivre l'application du traitement.


traitement restom reservoir  4L tube remplissage Tube de remplissage : je l'ai bouché avec un gros bouchon en silicone que j'ai choppé à mon travail, fastoche! Sinon il faut essayer de la boucher avec un morceau de gant de vaisselle et un peu de Scotch par exemple en essayant de laisser le moins de volume mort possible.


traitement restom reservoir  4L reniflard Reniflard : j'ai monté dessus un petit tuyau avec un clamp Ce tuyau me permettra de souffler dans le reniflard et ainsi retirer le surplus de résine qui risque de le boucher si un trop grande partie venait à sécher à l'intérieur.


Application du traitement :
Kit restom reservoir 4L Kit restom reservoir 4L melange Mélanger les deux produits composants la résine (la résine en elle même et le durcisseur) en prenant soin de bien racler les bords. Pour le kit 25-40L les deux pots ne sont pas remplis à la moitié, il est donc possible de faire le mélange directement dans un des pots. Ils se mélangent plutôt bien et ne dégagent par d'odeurs désagréables ou irritantes (ce n'est cependant pas la peine de les respirer à outrance, ce n'est certainement pas top quand même).


Kit Restom reservoir 4L remplissage Verser l'intégralité de la résine mélangée dans le réservoir.

Attention : à partir du moment où la résine est mélangée il ne reste plus que 2 heures pour pouvoir réaliser l'application.

Il faut maintenant répartir la résine sur toutes les surfaces du réservoir. En gros il faut tourner le réservoir doucement dans le sens de la longueur puis dans le sens de la largeur afin que la résine coule lentement sur les parois à traiter (la résine doit avancer d'environ 3 à 5cm par minutes). Pour ne rien vous cacher c'est long et chiant d'autant que pour une bonne partie de la manipulation on ne voit pas ce que l'on fait, la partie la plus pénible étant le tube de remplissage. Il faut renouveler l'opération plusieurs fois de suite afin de s'assurer que la résine à bien recouvert toutes les parois (rappel : la résine polymérise en 2 heures, il faut donc faire tout ça dans les 2 heures qui suivent le mélange)
A la fin il faut entreposer le réservoir de manière à ce que le surplus de résine soit en contact avec la face la plus abimée. Il n'est pas nécessaire d'essayer de retirer surplus que ne dépassera pas les 50 voir 100 ml, ça serait s'embêter pour pas grand chose.

Une fois l'application terminée, il faut prévoir une semaine de séchage entre 15 et 25 °C avant de pouvoir remettre du carburant dans le réservoir mais comme la résine polymérise assez vite, il est tout à fait possible de le peindre et de le remonter dès les 48 heures après l'application (dans la mesure où l'on reste entre 15 et 25°C).

Et voila comment en quelques heures on se retrouve avec un réservoir comme neuf. Certes le prix peut sembler un peu cher (encore que..., il faut ce qu'il faut pour pouvoir rouler sereinement) mais pour ce qui est de l'application c'est super simple même si c'est un poil chiant.
Et pour ce qui est de la qualité et la fiabilité de la résine, ba on verra ça le plus tard possible j'espère langue .
Réparation d’un réservoir d’essence par brasure à l’étain pdf
Qu'est ce que le brasage ?
Le brasage une opération qui consiste à assembler deux pièces (de même métal ou de métaux différents) à l'aide d'un métal d'apport. La température de fusion de ce dernier reste inférieure à celle des métaux à assembler. Il n'y a donc pas à proprement parler de fusion des métaux : seule la baguette du métal d'apport fond et s'infiltre entre les deux pièces par capillarité. Le brasage est l'opération, la brasure est le résultat.

Le brasage faible, qui nous intéresse ici, est un brasage réalisé avec un métal d'apport ayant une fusion inférieure à 450°C. Ce brasage est réalisé à l'aide d'étain et avec un chalumeau propane ou butane.
Un brasage à l'étain bien réalisé est étanche et possède une résistance suffisante pour un réservoir qui ne subit pas de grosses contraintes mécaniques; les différents éléments rapportés sur les réservoirs de 4L sont d'ailleurs soudé à l'étain d'origine : goulotte de remplissage, bouchon de vidange, reniflard.

Mais est ce que ça ne serait pas un peu dangereux de souder/braser un réservoir d'essence ?
explosion metal slug Et bien oui ce n'est pas sans danger si on n'applique pas des règles strictes en matière de dégazage et de sécurité!

Des procédures particulières doivent être mises en œuvre sur le réservoir avant toutes interventions par point chaud type meulage, brasage ou soudage.

Il est très important de noter qu'un réservoir même vidé depuis des années et laissé à l'air libre contiendra encore des vapeurs d'essence qui une fois chauffées ne demanderont qu'à s'enflammer, or quand ça arrive dans un contenant presque fermée : BOUM!
triangle_du_feu Pour éviter les risques d'explosions il faut donc éliminer au moins l'une des trois sources de la combustion (triangle du feu): le combustible (les vapeurs d'essence), le comburant (l'air ambiant) ou la source de chaleur (le chalumeau).
Dans le cas d'un réservoir d'essence il faut retirer un maximum de combustible et pour une sécurité maximum retirer le comburant pendant toute l'opération de soudure.

Pour retirer le combustible (vapeurs d'essence) il faut réaliser un dégazage du réservoir (voir plus bas).


Brasure réservoir rempli d'eau Pour retirer le comburant (air ambiant), il existe plusieurs méthodes :

- il est possible de remplir le réservoir d'eau de manière à ce que le niveau de liquide soit à la limite du niveau de la soudure et qu'il ne reste pratiquement plus d'air à l'intérieur.
Attention :La soudure doit être réalisée avec le réservoir plein d'eau.
Remarque : certains mettent du sable au lieu de l'eau, mais c'est moins pratique à retirer ensuite.

brasure sous gaz inerte - il est aussi possible de remplir le réservoir sous un flux continu de gaz d'échappement à l'aide d'un tuyau relié au pot d'échappement d'une voiture en laissant tourner le moteur pendant la soudure (le CO2 est un gaz inerte empêchant la combustion). Cette méthode est régulièrement utilisée en raid comme par exemple le Paris-Dakar.
Attention :
l'intérieur du réservoir doit être alimenté en gaz d'échappement pendant la soudure!

Sources : Guide de prévention soudage-coupage et Guide d'utilisation du kit de traitement de réservoir Restom® (ce guide d'utilisation ne préconise pas spécialement de remplir le réservoir d'eau avant la soudure mais pour ma part 2 précautions valent mieux qu'une...).


Attention : Je le répète, la soudure d'un réservoir n'est pas sans danger!
=>
Je ne suis en aucun cas responsable des accidents qui pourraient arriver suite à la lecture de ce topic, ces manipulations peuvent être dangereuses et demande une grande rigueur aussi bien au moment de la préparation qu'au moment de l'opération de soudure.
En règle générale il est plus prudent de changer le réservoir que d'essayer de réparer l'ancien par soudage ou brasage si vous n'êtes pas sur de ce que vous faites.



Dégazage du réservoir
- Vidanger le réservoir complètement
- Nettoyer l'intérieur du réservoir à la vapeur d'eau et/ou à l'eau savonneuse plusieurs fois de suite
- Si possible réaliser un nettoyage "mécanique" : remplir le réservoir avec un peu de gravier ou des écrous en inox et le secouer pendant un temps assez long, il est même possible d'accrocher le réservoir sur une bétonnière et de le faire tourner ainsi pendant 20-30 minutes. Il est bien sur primordial d'avoir retiré la jauge avant de commencer le nettoyage mécanique afin de na pas la détériorer.
A proscrire absolument : L'utilisation d'un sèche-cheveu ou d'un décapeur thermique pour faire s'évaporer les vapeurs d'essence est une très mauvaise idée, la chaleur et les étincelles potentielles provenant de l'appareil risquent d'enflammer les vapeurs d'essence.
Attention : cette méthode est valable pour un réservoir non cloisonné.



Le brasage à l'étain
Attention : toutes ces opérations sont à réaliser de préférence à l'extérieur ou à défaut dans un local bien aéré.

Brasure étain sur une réservoir de 4L Pour la réalisation des brasures j'ai testé 2 types d'étain différents : de l'étain à 40% avec âme décapante et des baguettes de brasure étain à 33% pour zinguerie. Le fil d'étain est plus maniable et fondra plus vite, il est donc préférable pour les petites pièces (bouchage de trou, bouchon de vidange,...) mais son âme décapante est insuffisante pour une brasure et il faudra bien rajouter un flux décapant supplémentaire. Les baguettes quant à elles ont plutôt été utilisées pour le soudage du tube de remplissage qui demande une grosse soudure.


1er exemple de brasage à l'étain : le bouchon de vidange
Brasure étain sur une réservoir de 4L Comme expliqué longuement plus haut, dégazer le réservoir et le remplir d'eau au maximum afin d'éviter les risques d'explosions. Il est sinon possible de travailler sous gaz inerte à la place de l'eau : voir plus haut.
Travailler sans remplir le réservoir avec de l'eau ou un gaz inerte est plus dangereux et le dégazage doit alors avoir été fait de manière très rigoureuse.


Brasure étain bouchon vidange réservoir 4L Brasure étain bouchon vidange réservoir 4L Commencer par préparer les pièces : les nettoyer au papier abrasif puis les enduire de flux décapant pour éviter leur oxydation pendant la soudure (utiliser une pâte décapante pour brasure étain vendue dans n'importe quel rayon bricolage).


Brasure étain bouchon vidange réservoir 4L Mettre en contact les 2 pièces à assembler et les chauffer à l'aide du chalumeau. Le temps de chauffe dépendra de nombreux paramètres (température ambiante, épaisseur des pièces métalliques,...), mais il est préférable de ne pas trop chauffer car une température trop importante au moment de l'apport d'étain risque de diminuer la qualité de la soudure.


Brasure étain bouchon vidange réservoir 4L Retirer le chalumeau puis déposer le fil ou la baguette d'étain à la jonction des deux pièces à souder. L'étain doit fondre immédiatement mais sans faire de bulles (sinon c'est que la température est trop élevée).
La soudure terminée, laisser refroidir et renouveler l'opération plusieurs fois si nécessaire pour rajouter de l'étain à la soudure.


Brasure étain bouchon vidange réservoir 4L Voici le résultat final, pour une première brasure ce n'est pas si mal, même si elle n'est pas très propre. Après remplissage pour la brasure suivante, j'ai eu la certitude de son étanchéité, c'est déjà ça.

Intégrité du réservoir :
Des brasures bien réalisées sont étanches, pour contrôler leur étanchéité, il suffit de remplir le réservoir d'eau et vérifier qu'il n'y a pas de suintement. Il n'est pas prudent de mettre le réservoir sous pression avec un compresseur car il n'est prévu pour cela.
Les soudures à l'étain nécessitent un faible apport de chaleur qui ne doit normalement pas abimer le revêtement anticorrosion intérieur du réservoir. Cependant, si le traitement anticorrosion est le même que celui du châssis (si si, il parait qu'ils en ont mis un...), il est possible de traiter le réservoir avec un produit rénovateur spécifique surtout si un nettoyage "mécanique" à été réalisé car celui-ci est très destructeur pour le revêtement.


2nd exemple de brasage à l'étain : le tube de reniflard
Brasure étain reniflard réservoir 4L
Niveau d'eau dans le réservoir
Brasure étain reniflard réservoir 4L
Préparation des pièces
Brasure étain reniflard réservoir 4L
Brasure terminée


3 ème exemple de brasage à l'étain : la tubulure de remplissage
Brasure étain tube remplissage réservoir 4L
Niveau d'eau dans le réservoir
Brasure étain tube remplissage réservoir 4L
Pièces prêtes à être assemblées
Brasure étain tube remplissage réservoir 4L
Brasure terminée
Destruction de la rouille par électrolyse pdf
La rouille
Tout d'abords, il est bon de noter que l'état naturel du fer est l'état oxydé. Le fer métallique est obtenu par un traitement du minerai rouge contenant des oxydes de fer dans les hauts fourneaux, il tend à retourner à l'état oxydé lorsqu'il est exposé à l'air et à l'eau puisqu'il s'agit de sa forme naturel.

La rouille est donc le résultat de l'oxydation du fer lorsqu'il est en présence de dioxygène et d'eau par le biais de phénomènes chimiques appelés oxydoréduction. La rouille est une structure cristalline complexe composée principalement d'oxydes de fer mais aussi d'hydroxydes de fer.

Voici de l'équation bilan très simplifiée de formation de la rouille
4Fe + 3O2 + 6H2O 4Fe3+ + 12OH 4Fe(OH)3 2Fe2O3 . 3H2O

Dans les différents processus rentrant dans cette équation on retrouve la réduction du dioxygène de l'air dissous dans l'eau => O2 + 2H2O + 4e 4OH
Ainsi que l'oxydation du fer => Fe + 2OH Fe(OH)2 + 2e

On voit ainsi que l'eau et l'air sont nécessaire à l'apparition de la rouille. Une solution saline (eau de mer, route salée humide,…) favorise les déplacements ioniques de réaction d'oxydoréduction et donc augmente la vitesse de formation de la rouille.

Electrolyse  de  l'eau principe Il est heureusement possible de créer une autre réaction d'oxydoréduction afin de détruire cette rouille en créant des ions H+ autour de la pièce métallique par électrolyse de l'eau :
2H2O (liquide) 2H2 (gazeux) + O2 (gazeux)
Ces ions H+ vont s'allier aux ions O contenus dans l'oxyde de fer Fe2O3 et faire disparaitre la rouille.


Voilà pour la partie théorique qui ne parlera certainement pas à tout le monde… (J'ai galéré de mon coté à essayer de comprendre l'intégralité du processus de formation et de destruction de la rouille).



Réalisation de l'électrolyse
port-lunette-gant-obligatoireAttention : ce procédé n'est pas sans danger!
- Utilisation de courant électrique : toutes les précautions relatives à l'utilisation de courant électrique doivent être mises en œuvre
- Utilisation de soude : c'est un produit corrosif, il faut travailler avec des gants et des lunettes de protection
- Dégagement de dihydrogène : il faut travailler dans un local bien aérée voir même à l'extérieur si possible.
=> Je ne suis en aucun cas responsable des erreurs de manipulation qui pourraient être commises pendant la réalisation de l'électrolyse.

Attention bis : Tous les métaux n'apprécie pas l'électrolyse : les pièces en aluminium sont à éviter par exemple, surtout dans un bain de soude.

Matériel nécessaire :
- Un bac en plastique
- Un morceau d'acier inoxydable pour réaliser l'anode
- De l'eau, de préférence de l'eau de pluie ou de l'eau déminéralisée, mais de l'eau du robinet convient bien
- De la soude (soude caustique en cristaux type Saint Marc ou débouche-canalisation Destop)
- Une source de courant 12V (chargeur de batterie ou alimentation PC : voir plus bas)

Mode opératoire :
Electrolyse  schéma Remplir le bac avec de l'eau et y déposer l'anode métallique en acier inoxydable de manière à ce que celle-ci ne bouge pas. Brancher la borne + de la source de courant (qui n'est pas encore branché) sur ce morceau d'inox (Anode).
Brancher la borne négative sur la pièce à dérouiller (cathode) et la plonger dans le bain électrolytique.
Attention : la pièce à dérouiller ne doit à aucun moment toucher l'anode en acier inox sinon cela créerait un court-circuit.
Attention : Ne pas inverser le sens des bornes sinon cela produirai l'effet inverse de l'effet souhaité et augmenterai significativement la corrosion de la pièce à désoxyder.

Brancher la source de courant et commencer à incorporer la soude dans l'eau. La soude à pour effet d'augmenter la conductivité de l'eau et donc d'augmenter le mouvement des électrons mais aussi, entre autre, de limiter la corrosion du métal (l'acier rouille moins facilement en milieu alcalin). Pour le dosage, il est un peu aléatoire et dépendra de la soude utilisée, de la quantité d'eau,...
Des bulles commencent à se former : dioxygène (O2) sur l'anode et dihydrogène (H2) sur la cathode. C'est les bulles de dihydrogène qui vont permettre à la fois le décollement de la rouille par frottement (action mécanique) et aussi sa réduction par phénomène d'oxydoréduction (action chimique)

Laisser agir quelques heures. Une fois toute la rouille réduite la pièce ne craint rien et peu rester dans le bain électrolytique pendant longtemps.

Après avoir tout débranché sortir la pièce et la brosser avec une brosse métallique. La pièce est de nouveau très vulnérable à l'oxydation, il faut alors rapidement la peindre ou la stocker convenablement afin d'empêcher celle-ci de s'oxyder de nouveau.

Remarques :
- L'anode ne doit pas obligatoirement être en acier inoxydable, ce peux être un morceau de fer a béton, mais celui-ci vas s'oxyder et devra être changé entre chaque électrolyse.
- Il n'est pas obligatoire d'utiliser la soude comme sel pour l'électrolyte, on peu très bien utiliser du sel de cuisine, cependant avec la soude l'électrolyse est plus efficace et possède d'autres avantages que je ne détaillerai pas ici car ils font encore intervenir des processus physico-chimique qui me dépasse.

La source de courant 12V :
Chargeur de batterie :
Chargeur de  batterie électrolyse Fusible de  chargeur de batterie electrolyse Les nouveaux modèles de chargeur de batterie de bonne qualité "intelligent" ne fonctionne pas pour une électrolyse.
Il faut donc utiliser un chargeur bon marché.
J'en ai trouvé un chez Norauto à 15€, j'ai juste eu à remplacer le fusible de 5 Ampères qui à pété au bout de quelques minutes par un plus gros de 30A.


Chargeur de  batterie electrolyse J'utilise sinon un vieux chargeur de batterie qui n'est pas "intelligent" et qui ne s'encombre pas de fusible. Niveau sécurité ce n'est pas le meilleur mais il fonctionne à merveille et ce depuis des années.


Alimentation de PC ATX :
Shunt prise  atx Shunt prise  atx Pour utiliser une alimentation de PC ATX (utilisé dans les PC de type Pentium II et postérieur) il faut shunter 2 bornes de la prise ATX : la borne d'alimentation principale avec un fil vert et une borne de masse (fil noir) afin que le courant circule dans les prises Molex.


Connection  12V prise Molex Ensuite le courant est récupéré sur une des prises Molex : la borne positive +12V sur le fil qui normalement est jaune (sauf que sur mon alimentation le fil est bleu!?) et la borne négative sur un des fils noir de masse.
A noter que le fil rouge de la prise Molex ne délivre du que du +5V.


Remarque : Pour les alimentations de type AT (utilisée sur les PC de type Pentium I et antérieurs) c'est possible aussi mais les fils à shunter pour alimenter les prise Molex seront différents (de mémoire, il y avait une broche avec 2 fils qui se branchait directement sur le bouton d'alimentation générale de la façade du PC).



La mise en application sur des pièces de 4L
1er essai :
J'ai réalisé mon premier essai sur les 2 premières pièces particulièrement rouillées qui me sont tombées sous la main. Je ne les pas brossées, ni dégraissées, ni même enlevé la peinture qui restait. La source de courant est un chargeur mathusalemique appartenant à mes parents.

Electrolyse  pièces  de 4L
Les 2 pièces à désoxyder
Electrolyse  pièces  de 4L
Le montage de l'électrolyse
Electrolyse  pièces  de 4L
L'électrolyse en action
Electrolyse  pièces  de 4L
Sortie du bain électrolytique
Electrolyse  pièces  de 4L
Après brossage

Conclusion du 1er essai :
Après 3 heures d'électrolyse, le résultat est assez probant, même si le collier d'échappement est moins désoxydé que la poulie. Ceci est peut être du au fait que le collier était plus oxydé à la base et qu'il n'est pas fait dans le même alliage que la poulie. Ou peut être aurait il fallu le laisser plus longtemps.

La graisse qui restait sur la poulie à évidement gêné l'électrolyse (ça ne se voit pas très bien sur la photo mais il reste de la rouille aux quelques endroits ou l'épaisseur de graisse dépassait le mm), il est donc important de dégraisser convenablement la pièce avant l'électrolyse.
La peinture par contre n'a pas résisté longtemps et s'est décollée pendant le bain mais je ne sais pas si c'est du à l'électrolyse ou à la soude.



2ème essai :
Pour mon 2ème essai j'ai utilisé la même méthode que précédemment mais avec des pièces bien dégraissées. La source de courant est un chargeur de batterie "premier prix" (15€) acheté chez Norauto sur lequel j'ai changé le fusible de 5A qui avait tendance à péter trop rapidement pour un plus gros de 30A.

Electrolyse  pièces de 4L
Pièce à électrolyser
Electrolyse  pièces de 4L
Préparation
Electrolyse  pièces de 4L
Après brossage

Conclusion du 2ème essai :
Après environ 4 heures d'électrolyse, le résultat est parfait, la vieille peinture s'est décollée et toute la rouille est partie après un bon brossage à la brosse métallique.



3ème essai :
Toujours la même méthode avec des pièces bien dégraissées sauf que la source de courant change encore une fois : j'ai ce coup ci utilisé une alimentation de PC modifié comme décrit plus haut.

Electrolyse  pièces de 4L
Pièce à électrolyser
Electrolyse  pièces de 4L
En cours
Electrolyse  pièces de 4L
Après brossage

Conclusion du 3ème essai :
Après environ 4 heures d'électrolyse, le résultat est parfait comme toujours. Il reste cependant de la peinture qui est bien accrochée mais si elle a résisté à la soude, à l'électrolyse et à la brosse métallique, je doit pouvoir repeindre par dessus sans aucun soucis.
Peinture des plastiques pdf

Peinture sigle 4LLa restauration et surtout la peinture des pièces en plastique ne peuvent pas être faites n'importe comment.
En effet, sur les plastiques neufs, la peinture risque de na pas accrocher, sur les vieux plastiques ayant pris le soleil le rendu ne sera pas top et en plus la peinture risque de ne pas tenir non plus.
Pour peindre une pièce en plastique (calandre, poignée de porte, sigle,...) il faut bien préparer celle-ci comme expliqué ci-après.


Peinture sigle 4LDans un premier temps il faut la laver correctement et abondamment à l'eau bien savonneuse afin de faire disparaître la saleté d'une part mais surtout les résidus de gras ou d'essence qui empêchent la peinture d'adhérer. Peu de solvants peuvent être utilisés dans le cas des plastiques à moins d'être sûr que le plastique à nettoyer résiste au solvant en question (un essai peut être fait sur une pièce de rab par exemple).
Puis il faut poncer l'intégralité de la pièce avec du papier de verre ayant un grain de 250 à 400, pour le premier ponçage l'utilisation d'un papier plus fin risquant d'être laborieuse.


Thumbnail image
Apprêt en bombe figurine
Après ce premier ponçage, peindre la pièce avec un apprêt pour plastique, j'ai utilisé un apprêt polyester pour certaines pièces et un apprêt pour figurine (Merci Gamesworkshop) pour d'autres.

Poncer ensuite légèrement l'apprêt pour faire disparaître les imperfections avec du papier allant d'un grain de 400 à 800 pour les plus perfectionnistes (je me suis arrêté à 400 personnellement).


Une deuxième couche d'apprêt et un deuxième ponçage avec le même grain n'est en général pas du luxe pour un fini correct et pour les plus perfectionnistes (et les plus riches car ce n'est pas donné une bombe d'apprêt) renouveler l'opération une 3eme fois.

Enfin peindre la pièce avec une bombe de peinture qui va bien, après un travail comme ça penser juste à vérifier que la peinture est adéquate.

Peinture poignée de porte 4L
Poignée de porte
Peinture Calandre 4L
Calandre en plastique
- La calandre noire est peinte à la bombe
- La baguette de calandre à été peinte par un professionnel mais préparée par mes soins
- La voiture n'a pas été lavée, je referai les photos à l'occasion confus


Peinture Sigle 4L
Peinture cache central de jante 4L
Sigle Renault
Pour les sigles, la peinture des lettres et losange à été réalisée à la peinture acrylique qui me servait pour mes figurines, blanc pour les cache moyeu et Argenté pour le sigle "Renault 4 TL".
J'ai fini le travail en posant une couche de vernis en bombe qui a le double intérêt de protéger contre les chocs et les intempéries (surtout que c'est de la peinture à l'eau) et de donner un aspect brillant pas dégueux. Il est bien sûr possible de poser une couche de vernis sur les autres éléments cités précédemment, mais tous les vernis ne sont pas compatibles avec toutes les peintures, il est plus que prudent de faire un essai d'abord pour ne pas ruiner tout le travail déjà réalisé.


Thumbnail image
Sous-couche en pot
Peinture plastique de toit 4L
Sous-couche du toit
Cas Particulier
Pour les plastiques qui ne sont pas lisses à l'origine comme le plastique du toit il n'est pas possible de poncer à cause du texturage.
Après l'avoir bien nettoyé au Kärcher, je l'ai donc brossé avec une brosse en plastique pas trop abrasive. La couche d'apprêt a quant à elle été faite au pinceau avec un pot de peinture spéciale sous-couche plastique. La teinte finale est obtenue par plusieurs couches de peinture en bombe.


Pour conclure je dirai que je m'en suis bien sorti mais cette méthode ne marchera pas forcément sur tous les plastiques. Il est par exemple très difficile (impossible) de trouver un apprêt pour du polypropylène.
Pensez toujours à bien vous renseigner sur la nature du plastique à peindre et vérifiez que la sous couche corresponde et dans la mesure du possible à faire des essais, c'est ce qui évitera les mauvaises surprises.
Fabrication d’un purgeur automatique de liquide de freins pdf
Eezibleed
Purgeur automatique "Eezibleed"
Powerbleeder
Purgeur automatique "Power Bleeder"
Un purgeur automatique est tout simplement un appareil qui permet de mettre le circuit de freinage en pression et donc de repousser le liquide présent dans le réservoir du maitre cylindre vers les roues lorsque la vis de purge correspondante est ouverte.
Ce genre d'appareil existe dans le commerce pour la somme d'environ 70€ pour le Power Bleeder™ ou 30€ pour le EeziBleed™), ce qui fait cher payé alors qu'avec un peu de récup et de bricolage il est très facile de s'en faire un soi-même pour presque rien.

Je décris dans cet article comment j'ai réalisé moi-même ce système pour 7€50. Bien sûr, mon matériel de récup est plus ou moins spécifique et pas forcément disponible pour tout le monde, après c'est du système D pour adapter le montage en fonction du matériel à disposition. Pour la réalisation de mon montage j'ai juste du acheté un pulvérisateur de jardin premier prix pour 7€50 et le reste ne m'a rien couté.




Le matériel nécessaire :
Fabrication d'un purgeur automatique pour liquide de freins 4L - Un bouchon qui s'adapte de manière étanche sur le réservoir de liquide de freins. On peu facilement en trouver en casse généralement et ça ne coûte rien (en tout cas avec un casseux sympa).
- Un raccord permettant de brancher un tuyau sur le bouchon du réservoir de liquide de frein. On peut utiliser une valve de pneu de voiture, un raccord de plomberie, un raccord rapide quelconque,…
- Un appareil de mise en pression. Le système Eezibleed™ d'origine utilise une roue de voiture, mais on peut utiliser un compresseur correctement réglé, ou même un pulvérisateur à pression de jardin. Le système Eezibleed™ préconise une pression de 1,4 bar, il ne s'agit donc pas d'une grosse mise en pression, le pulvérisateur de jardin me semble donc être le plus pratique et maniable.
- Quelques mètres de tuyau adéquat
- Un manomètre est un plus non négligeable afin de vérifier et de maitriser la pression du circuit à tout moment.
- Facultatif : un réservoir tampon à intercaler sur le tuyau entre le "compresseur" et le bocal du maitre cylindre pour ne pas avoir besoin de refaire le niveau de liquide dans le réservoir du maitre cylindre entre chaque roue purgée. Il doit donc être muni d'une tubulure plongeante.


Schéma d'un montage complet avec pulvérisateur de jardin et réservoir tampon :
Schema purgeur automatique de frein

Détail de la fabrication de mon purgeur automatique
Fabrication du bouchon de maitre cylindre :
Fabrication d'un purgeur automatique de liquide de freins 4L J'ai commencé par percer le bouchon trouver en casse au diamètre adéquat afin de pouvoir y insérer mon raccord rapide.


Fabrication d'un purgeur automatique de liquide  de freins 4L Fabrication d'un purgeur automatique de liquide  de freins 4L Ensuite j'ai raboté au cutter la lèvre en plastique à l'intérieur du bouchon qui m'empêchait de visser mon boulon sur le raccord rapide.


Fabrication d'un purgeur automatique de liquide  de freins 4L Fabrication d'un purgeur automatique de liquide  de freins 4L Pour boucher le trou servant d'évent sur le bouchon, j'ai réalisé une soudure de plastique avec un bête fer à souder tout ce qu'il y a de plus basique. J'ai fait chauffer les 2 parties au fer et les plastiques fondus se sont mélangés bouchant ainsi le trou.


Fabrication d'un purgeur automatique de liquide  de freins 4L Le joint d'origine n'allait pas jusqu'au milieu du bouchon, j'en ai donc découpé un nouveau dans un morceau de plastique caoutchouteux. Sur ce point je ne suis pas sur de la résistance du nouveau joint dans le liquide de frein, on verra avec le temps et il est possible que je sois obligé de le changer un de ces jours.


Fabrication d'un purgeur automatique de liquide  de freins 4L Fabrication d'un purgeur automatique de liquide  de freins 4L Par sécurité j'ai rajouté de la pâte à joint bleu autour du filet de mon raccord rapide. Niveau étanchéité ça devrai tenir bon (en tout cas au moins à cet endroit). Ensuite j'ai vissé mon raccord rapide et voila la partie la plus compliqué finie.


Réalisation du réservoir tampon de liquide de frein :
Fabrication d'un purgeur automatique de liquide  de freins 4L Pour le réservoir tampon j'ai utilisé un flacon en verre provenant de mon travail. Il est pourvu d'un bouchon "Pénicilline" étanche et résistant que je peux facilement percer pour y insérer mon tube d'arrivé d'air et mon tube plongeant. Il est prévu pour résister au moins aux pressions utilisées pour la purge automatique (1,4bars).


Fabrication d'un purgeur automatique de liquide  de freins 4L Fabrication d'un purgeur automatique de liquide  de freins 4L Pour percer le bouchon j'ai donc chauffé des tubes en inox avec un chalumeau et j'ai transpercé le bouchon "Pénicilline".
J'ai ensuite ajusté mes tubulures au la longueur adéquate avec un coup de disqueuse Dremel.


Il ne reste plus qu'à connecter la tubulure d'air au pulvérisateur de jardin et la tubulure plongeante au bouchon de réservoir de maitre cylindre (avec une durite résistant au liquide de frein de préférence).

Le montage fini :
Fabrication d'un purgeur automatique de liquide de freins 4L Et voila, ça ne m'a pas pris beaucoup plus d'une heure à fabriquer.

Chacun peut donc adapter le système, par exemple en remplaçant le pulvérisateur de jardin par un embout de pompe à vélo pour le brancher sur une roue de secours. C'est le principe général de fonctionnement qui est important.

Celui-ci à bien sur été testé rapidement après fabrication et fonctionne à merveille. Je décris son utilisation dans l'article sur le remplissage et la purge du circuit de freins.