29 mai 2009
Par pitié et/ou désespoir la mère de Brice (institutrice récemment en retraite) a offert de corriger les multiples fautes d'orthographe et de grammaire semées dans toutes les pages du site. Je vais donc à partir d'aujourd'hui m'atteler à corriger tout ça afin de fournir un contenu un peu plus respectueux de la langue de Molière.

Merci Mme Michèle, promis j'essaierai de faire des efforts pour la suite… confus