Petit rappel de l'historique de la 4L TL depuis la fin de la restauration

La 4L de Sylvie en voyage à la Bresse (Vosges) pour une petit session de Vélo de descente Les 4 premières années après l'obtention du 1er contrôle technique j'ai utilisé assez régulièrement la 4L pendant les week-end et le reste du temps elle dormait à l'intérieur bien au chaud dans son box.
Ensuite après mon 1er déménagement en 2012 elle a commencé à dormir dehors car toute la place dans le garage était occupée pas la restauration de la Sinpar. Son utilisation était beaucoup plus anecdotique, restant immobile parfois plusieurs mois d'affilé, même si elle a eu plusieurs fois l'occasion de faire quelques longs trajets.
Et puis depuis juillet 2019 elle est devenu la voiture secondaire de la famille et elle roule donc pratiquement tous les jours.


Durant ces 12 années, en dehors de la réparation de la charnière du hayon je n'ai pas eu besoin de pratiquer d'autres réparations liées à la restauration. J'ai juste réalisé l'entretien courant et le changement de quelques pièces d'usure (disques, plaquettes, cardan) et procéder à quelques améliorations esthétiques ou pratiques (changement du tableau de bord, changement de la plage arrière, pose d'enceintes et du support auto radio, mise en place d'un allumage transistorisé,...).

Et du coup comment ça a vieilli?

Châssis et soubassements :

Inspection du châssis sur la 4L de sylvie après 12 années d'utilisationPour le châssis, pas de problèmes particuliers. J'ai cependant dû repasser plusieurs fois de la peinture sur les soudures des rustines car la peinture châssis réalisée lors de la restauration ne tenait pas bien. Il m'avait pourtant semblé à l'époque avoir bien retiré tout le laitier mais apparemment cela ne devait pas être suffisant...
Les brancards arrière présentent quant à eux des traces de corrosion superficielle, ce qui n'est pas très surprenant pour un véhicule vieux de 12 ans qui dort dehors... Mais bon c'est à surveiller quand même.

Mais sinon rien d'autre à signaler d'alarmant (pas de déformation, pas de corrosion profonde, pas rupture des soudures,...).


Inspection du passage de roue arrière sur la 4L de sylvie après 12 années d'utilisationAu niveau des passages de roue par contre c'est moins propre... L'antigravillon que j'avais mis n'a pas tenu très longtemps et est parti en lambeaux. Cela est peut-être dû à une mauvaise préparation des supports. Ou alors (plus probablement) car j'ai projeté l'antigravillon sur une surface trop chaude, car en effet dans mes souvenirs j'ai fait ça en été et en plein soleil, ce qui n'est jamais une bonne idée.
Mais dans tous les cas ce n'est pas bien grave car la couche du dessous à bien tenu et qu'il n'y a aucune trace de corrosion. Mais si j'avais su, je me serais juste économisé les quelques dizaines d'€uros que m'a couté l'antigravillon.


Carrosserie et peinture :

Fissure du mastic de carrosserie (aile avant) sur la 4L de sylvieFissure du mastic de carrosserie (portière) sur la 4L de sylvieFissure du mastic de carrosserie (capot) sur la 4L de sylvieLà c'est la partie de la restauration qui fait tache : s'il ne faut pas faire de surépaisseur de mastic de carrosserie lors d'une restauration c'est qu'il y a une bonne raison!
Toutes les zones qui ont été un peu chargées en mastic (dès fois jusqu'à presque 10mm) ont fini par craqueler... Et, à moins d'envisager une nouvelle peinture complète, il n'y a rien à faire pour corriger le problème (à part espérer que l'eau n'attendra pas le métal pour ne pas créer de foyers de corrosion). J'ai tout de même l'impression que ce problème est moins présent aux endroits où j'ai utilisé du mastic à la fibre de verre.

La peinture en elle-même a bien tenu même si elle est maintenant bien ternie. Cela doit pouvoir se rattraper assez facilement au polish.


Joint d'aile avant sur la 4L de sylvie après 12 ansJoint d'aile arrière sur la 4L de sylvie après 12 ansSur les joints de carrosserie avant (entre l'aile et la joue d'aile) il y a des petites traces de corrosion qui sont apparues il y a déjà quelques années.
Ce qui m'embête le plus c'est que je ne comprends pas pourquoi ces traces sont apparues, j'avais plutôt bien travaillé sur cette zone....
Par contre je n'ai aucune marque au niveau des joints d'ailes arrière alors que j'aurais imaginé que le point sensible était là.


Divers :

Usure de la peinture des poignées de la 4L de SylvieLes poignées de porte et la calandre qui avaient été repeintes au moment de la restauration ont fini par s'abimer. Il s'agit ceci dit de pièces fortement sollicitées donc encore une fois ce n'est pas trop surprenant.
Je ne me souviens plus trop comment j'avais procédé pour la peinture (nombre de couches d'apprêt et de peinture, ponçage entre couches, ...) mais je viens juste de les repeindre donc on verra combien de temps ça vas tenir.
Au pire, une peinture tous les 12 ans ce n'est pas la mort.


Mon bilan personnel de cette restauration avec 12 années de recul

Coup de jeune sur la 4L de Sylvie après 12 années de bons et loyaux servicesBon, tout n'est pas parfait dans cette restauration, mais à l'époque mes connaissances et mécanique et restauration éteint vraiment très limitées.

Je reste donc plus que satisfait de cette restauration car d'un point de vue mécanique cette 4L est encore très vaillante après 12 années de bons et loyaux services et d'un point de vue purement esthétique, si on n'y regarde pas de trop près, ma petite TL présente toujours bien.

Comme quoi avec une peu de motivation (et pas mal de temps devant soit) il est possible de réaliser une belle restauration même en y connaissant rien.

Et toute cette expérience devrait, je l'espère, me permettre de ne pas reproduire les mêmes erreurs sur la Sinpar.
4l magazine 66

Pourquoi Soutenir la4ldesylvie.fr?

Montant du don

Il y a 111 visiteurs en ligne